Un problème de physique propose de «jeter des réfugiés à l'eau»

POLOGNE Le professeur a présenté ses excuses expliquant qu'il s'agissait d'une « plaisanterie »...

H.S.

— 

Capture d'écran du site polonais Gazeta Wyborcza
Capture d'écran du site polonais Gazeta Wyborcza — DR

La « blague » n’a fait rire personne. Et pour cause. Grzegorz Nowik, professeur de physique au collège de Bialystok en Pologne a cru bon de proposer à ses élèves un problème en lien avec la situation des réfugiés. C’est le site internet Slate qui révèle l’information, citant un média polonais, Gazeta Wyborcza.

L’énoncé du problème était le suivant : « Quatre réfugiés en provenance de Syrie essaient de naviguer vers la Grèce sur un radeau avec des dimensions de 1m/2m/20cm pour une masse volumique de 800 kg/m3. Calculez combien de réfugiés vous auriez à pousser à l’eau pour que le radeau arrive à destination, en prenant en compte que chacun d’eux pèse 60kg ».

Des excuses peu convaincantes

Des parents d’élèves, scandalisés, ont contacté la direction de l’école et exigé des explications. L’enseignant en question aurait présenté ses excuses, évoquant ses regrets et n’aurait pas été exclu de l’établissement. Les réseaux sociaux ont pris le relais et l’information a été diffusée par plusieurs médias nationaux.

En 2015, plus de 2.000 migrants, fuyant principalement la Syrie et l’Irak, sont morts aux portes de l’Europe, en tenant de rejoindre les côtes grecques.