Corée du Nord: Nouvelles rumeurs de purge au sommet de l'Etat

DICTATURE Le nom de l'un des conseillers les plus puissants du président Kim Jong-Un ne figure pas sur une liste d'invités pour des obsèques. Et le doute surgit...

20 Minutes avec AFP

— 

La Corée du Nord fête les 70 ans de son parti unique
La Corée du Nord fête les 70 ans de son parti unique — 20 minutes - Slideshow

A l’origine des soupçons, il y a une liste de participants à des obsèques nationales. De nouvelles rumeurs de purge au sommet en Corée du Nord circulent car celle-ci ne mentionne pas le nom de l’un des conseillers les plus puissants du numéro un, Kim Jong-Un.

Les funérailles de Marshal Ri Ul-Sol, décédé d’un cancer des poumons au cours du week-end, auront lieu le 11 novembre. La liste des 170 participants publiée dimanche par les médias officiels nord-coréens, à la tête de laquelle figure le dirigeant Kim Jong-Un, fait office de Who’s Who de la hiérarchie politique et militaire de la Corée du Nord.

Un gros scandale de corruption ou de diffamation

Choe Ryong-Hae, membre du comité permanent du bureau politique du parti unique et considéré comme très proche du dirigeant nord-coréen, brille cependant par son absence. Même s’il était malade, Choe devrait figurer sur cette liste et d’après les spécialistes, cette omission n’est pas le résultat d’une erreur.

« Il est quasiment impossible que cela se produise (….) à moins qu’il n’ait été privé de ses fonctions principales », a commenté Cheong Seong-Chang, analyste à l’Institut Sejong de Séoul. « Je soupçonne que Choe ait pu être impliqué dans une affaire grave comme un gros scandale de corruption ou de diffamation ».

Un message personne au président chinois

Le ministère sud-coréen de l’Unification, chargé des affaires intercoréennes, a également mis cette absence en exergue. « Nous la considérons certainement comme inhabituelle au vu des précédents », a dit un porte-parole Jeong Joon-Hee. M. Choe n’était pas là non plus à la veillée funèbre dimanche à laquelle étaient présents Kim Jong-Un et de hauts gradés de l’armée, d’après les images de la télévision publique nord-coréenne.

Considéré comme le représentant le plus digne de confiance du dirigeant nord-coréen, il avait été chargé en 2013 de transmettre un message personnel au président chinois Xi Jinping. Il a également représenté Pyongyang au défilé militaire géant organisé en septembre à Pékin pour célébrer la victoire lors de la Seconde guerre mondiale. Il a été mentionné par les médias officiels le 31 octobre.