Les 10 grands rendez-vous de l'élection présidentielle américaine 2016

ETATS-UNIS A un an du grand rendez-vous, sortez vos calendriers pour ne rien rater...

Philippe Berry

— 

Barack Obama devant la Maison Blanche.
Barack Obama devant la Maison Blanche. — P.SOUZA/WHITE HOUSE

J-365. Dans un an tout juste, l’Amérique se choisira un nouveau président. Hillary Clinton peut-elle réaliser la passe de trois pour les démocrates et devenir la première femme à s’installer à la Maison Blanche ? Jeb Bush réussira-t-il à inverser la tendance pour se défaire d’une primaire républicaine mal engagée ? Le point sur les chances des candidats, c’est par là. En attendant, voici les grands rendez-vous à inscrire dans votre calendrier.

6 novembre : Date limite pour les candidatures dans l’Alabama

Alors que Joe Biden a fait durer le suspense, c’est désormais une quasi-certitude : on connaît tous les candidats. Novembre est en effet la date limite pour déposer sa candidature dans six Etats, dont l’Alabama, et il ne reste plus assez de temps pour un coup de dernière minute.

14 novembre : Débat républicain télévisé dans l’Iowa

Ce débat arrive alors que le leader des sondages, Ben Carson, se trouve empêtré dans une polémique sur son CV. Le débat sera son premier véritable test et pourrait signer le début de la fin pour cet outsider.

1er février : Scrutin dans l’Iowa

Cet Etat est plus important pour les démocrates que pour les républicains. Sur les cinq derniers scrutins, le vainqueur démocrate a toujours remporté la nomination. Chez les républicains, en revanche, il y a souvent des surprises (Rick Santorum en 2012 et Mike Huckabee en 2008, notamment). En clair, une victoire est indispensable pour Hillary Clinton mais pas pour Bush, Rubio ou Cruz.

9 février : Scrutin dans le New Hampshire

Là, c’est l’inverse, l’Etat est plus important pour les républicains. Le vainqueur a remporté la nomination lors des quatre dernières élections. Si Donald Trump s’impose, il faudra le prendre au sérieux.

1er mars : Super Tuesday

Une douzaine d’Etats votent le même jour. Le candidat qui sort en tête est placé sur une rampe de lancement.

7 juin : Le dernier gros lot

Notamment avec la Californie, qui rapporte 405 délégués côté démocrate et 172 chez les républicains.

14 juin : Dernier scrutin

Cela se passe dans le district de Columbia et met fin à une course de cinq mois.

18-21 juillet : Convention républicaine

Les républicains choisiront leur chevalier à Cleveland, dans l’arène des Cavaliers de LeBron James. L’Ohio est critique pour le parti conservateur. Aucun candidat n’a remporté la Maison Blanche sans s’imposer dans cet Etat.

25-28 juillet : Convention démocrate

Les démocrates se rassembleront quelques jours plus tard à Philadelphie. Là aussi, la Pennsylvanie est un Etat indispensable dans la route vers la Maison blanche.

8 novembre 2016 : Election day

Le marathon se termine. On le rappelle, les Américains ne votent pas au scrutin direct. Chaque Etat remporté alloue un certain nombre de délégués. Pour gagner, la majorité se situe à 270 grands électeurs. Comme toujours, cela va se jouer dans une poignée de « swing states » incertains : Floride et Ohio surtout, et Nevada, Colorado, Iowa, Virginie et New Hampshire dans une moindre mesure. Faites vos jeux !