Diesel: Aux Etats-Unis, Volkswagen et Audi suspendent la vente de véhicules

AUTOMOBILE Ce sont des mesures de prévention, tente de rassurer le constructeur...

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo Volkswagen vu chez un concessionnaire à Woodbridge, en Virginie le 29 septembre 2015
Le logo Volkswagen vu chez un concessionnaire à Woodbridge, en Virginie le 29 septembre 2015 — Paul J. Richards AFP

Volkswagen prend les devants. Le constructeur allemand et sa filiale haut de gamme Audi ont suspendu mercredi la vente de modèles diesel neufs et d’occasion aux Etats-Unis.  Cette décision intervient au lendemain de la décision de Porsche, autre marque de luxe du colosse automobile, de suspendre la vente des Cayenne diesel.

Chez Audi, les voitures concernées sont des Audi A6, Audi A7 et Audi A8 et A8L années modèles 2014 et 2016, a indiqué un porte-parole. Les 4X4 Q5 et Q7 sont aussi concernés.

>> A lire aussi: Que va-t-il se passer pour les propriétaires des véhicules truqués?

Volkswagen, de son côté, arrête de vendre le SUV Touareg années modèles 2014-2016, selon une porte-parole. Le Touareg et la Porsche Cayenne sont des modèles construits sur la même plateforme. Ces décisions affectent aussi les véhicules d’occasion, années modèles 2013.

Mesures de prévention

« Nous avons décidé d’inclure des modèles non mis en cause par l’EPA (l’Agence américaine de protection de l’environnement) parce qu’ils sont équipés d’un moteur identique à celui installé dans les véhicules montrés du doigt », a déclaré Bradley Sterz, le porte-parole d’Audi.

« Nous avons pris préventivement cette décision parce que nous ne savons pas clairement les données que l’EPA a utilisées pour son avertissement », a-t-il poursuivi. « Nous voulons comprendre comment le régulateur est parvenu à ses conclusions ».

>> A lire aussi: Comment la supercherie a été découverte

Logiciels truqueurs

L’EPA avait accusé lundi la maison mère de Porsche, le constructeur allemand Volkswagen, en butte à des accusations de ce type depuis la mi-septembre, d’avoir équipé des modèles diesel haut de gamme de marque Porsche et Audi de logiciels truqueurs.

Le groupe allemand avait aussitôt rejeté ces nouvelles accusations, tout en se disant prêt à « coopérer pleinement » avec les autorités américaines.