Canada: Alertes à la bombe dans une quarantaine d'écoles

FAITS DIVERS Les fouilles menées par la police n'ont rien donné...

20 Minutes avec AFP

— 

Montréal, quartier du vieux Port. Photo d'illustration.
Montréal, quartier du vieux Port. Photo d'illustration. — WILLIAM MOLINIE / 20 MINUTES

Panique dans les établissements scolaires québécois. Une quarantaine d’écoles, collèges et lycées de la province canadienne ont dû être provisoirement évacués mardi après avoir reçu des alertes à la bombe.

Les fouilles menées par la police n’ont rien donné et la plupart des établissements ont pu reprendre leurs activités mardi en fin de matinée, même si certains ont décidé de suspendre les cours pour la journée.

Courriel adressé aux directeurs

Les menaces ont été revendiquées par un « collectif » inconnu des policiers, affirmant agir « en opposition à l’attitude des enseignants ou de ce qui est enseigné dans les écoles », a expliqué le ministre de la Sécurité publique de la province, Pierre Moreau.

Les menaces ont été proférées dans un courriel adressé aux directions des établissements scolaires. Ce courriel a été porté à la connaissance de la Sûreté du Québec (SQ, police de la province) dans la nuit de lundi à mardi.

Menaces prises au sérieux

Des écoles de l’Ontario auraient reçu le même courriel alors que des débrayages ont lieu dans cette province comme au Québec depuis plusieurs jours. Ces mouvements sont organisés dans le cadre de la renégociation des contrats de travail des enseignants dans un contexte de compressions budgétaires.

Rien n’indique que ces menaces soient réelles, « mais elles sont prises au sérieux » par la SQ qui mène l’enquête en collaboration avec la police fédérale, a dit le ministre.