Syrie: pas question de période de transition, affirme un responsable syrien

© 2015 AFP

— 

Le président syrien Bachar al-Assad, le 19 décembre 2006, à Moscou
Le président syrien Bachar al-Assad, le 19 décembre 2006, à Moscou — Yuri Kadobnov AFP

Un haut responsable syrien, Fayçal Moqdad, a affirmé mardi qu'il n'était pas question d'une «période de transition» en Syrie, alors que des pays occidentaux et l'opposition insistent sur une transition sans le président Bachar al-Assad.

L'idée d'une autorité gouvernementale de transition dotée des pleins pouvoirs qui préparerait la tenue d'élections en Syrie a été approuvée par les grandes puissances en juin 2012, lors de la conférence internationale sur la Syrie dite de Genève I.

«Il n'y a pas de période de transition. Il existe (en Syrie) des institutions officielles qui fonctionnent», a déclaré le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle syrienne Sana.

«Nous parlons de dialogue national, d'un gouvernement élargi (à l'opposition), d'un processus constitutionnel et non d'une période de transition», a-t-il insisté au cours d'une visite à Téhéran, allié clé du régime de Bachar al-Assad.

«Le président Bachar al-Assad est le président légitime élu par le peuple syrien, tout le monde doit respecter cette volonté», a-t-il poursuivi.

Une conférence rassemblant tous les acteurs du conflit syrien, mais à laquelle n'étaient représentés ni le régime ni l'opposition, s'est tenue vendredi à Vienne. Les pourparlers ont rapidement achoppé sur de nombreux points dont le principal est le sort de M. Assad. Les participants aux discussions ont convenu de se retrouver à nouveau à la mi-novembre.