Une bombe de la 2e Guerre mondiale neutralisée dans un aéroport allemand, 7 vols annulés

DÉMINAGE Soixante-dix ans ans après la fin de la guerre, le sous-sol allemand est toujours truffé de bombes non explosées...

20 Minutes avec AFP

— 

Une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale, découverte à Berlin en avril 2013.
Une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale, découverte à Berlin en avril 2013. — Markus Schreiber/AP/SIPA

Une bombe datant de la Seconde guerre mondiale a été neutralisée lundi matin à l'aéroport de Düsseldorf (ouest de l'Allemagne) où sept vols ont dû être annulés et 34 autres décalés, a indiqué la plateforme. Le trafic aérien a été interrompu entre 7H45 (6H45 GMT) et 8h48 (7h48 GMT), selon un communiqué de l'aéroport, le temps de faire exploser la bombe.

Sept vols --deux départs et cinq arrivées-- ont été annulés et 34 autres vols ont dû être avancés ou retardés, a indiqué le porte-parole de l'aéroport, Christian Hinkel, cité par l'agence DPA.

Une bombe de 125 kilos

L'engin d'environ 125 kilos avait été découvert dans la nuit de dimanche à lundi lors d'opérations de fouille près d'une piste de l'aéroport.

La bombe était munie d'un détonateur à acide, ce qui aurait rendu un désamorçage classique trop dangereux. Les autorités «ont donc opté pour une explosion» contrôlée de l'engin, effectuée vers 8h45 (945 GMT), selon le communiqué de l'aéroport.

Un périmètre de sécurité d'environ 500 mètres avait été installé autour du lieu de l'explosion. L'ensemble des «mesures de sécurité ont été levées immédiatement après l'explosion», et les retards se résorberont «dans le courant de la journée», précise l'aéroport dans son communiqué.

Le sous-sol allemand truffé de bombes

D'autres emplacements pouvant contenir d'autres bombes similaires dans l'enceinte de l'aéroport vont être inspectés dans les nuits prochaines, ce qui pourrait éventuellement donner lieu à de nouvelles opérations de désamorçage, précise l'aéroport de Düsseldorf, le troisième du pays derrière Francfort et Munich.

Soixante-dix ans ans après la fin de la guerre, le sous-sol allemand est toujours truffé de bombes non explosées, vestiges des intenses campagnes de bombardements alliés sur l'Allemagne nazie, qui refont régulièrement surface, notamment à l'occasion de chantiers de construction. Les autorités estiment ainsi à quelque 3.000 le nombre de bombes dans le sous-sol de Berlin.