Etats-Unis: Anonymous s'apprête à révéler les identités secrètes de membres du Ku Klux Klan

HACKING La guerre entre les activistes d’Anonymous et les suprémacistes blancs se poursuit…

C.C.M

— 

Un membre des Fraternal White Knights of the Ku Klux Klan, en juillet 2011, à Pulaski (Tennessee).
Un membre des Fraternal White Knights of the Ku Klux Klan, en juillet 2011, à Pulaski (Tennessee). — SPENCER PLATT/AFP

Le collectif de hackers Anonymous a annoncé sur Twitter qu’il allait révéler courant novembre les noms « d’environ 1.000 » membres de l’organisation raciste et xénophobe nord-américaine Ku Klux Klan. Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’une action des hackers intitulée « Opération KKK », qui possède son compte Twitter. C’est sur ce compte qu’Anonymous a expliqué que les identités avaient été obtenues après que les hackers ont eu accès au compte Twitter d’un des suprémacistes blancs.

Anonymous n’a pas choisi au hasard la date de ses futures révélations : elles coïncideront avec l’anniversaire de leur déclaration de guerre contre le KKK, lancée fin 2014. Le Guardian rappelle que cet appel faisait suite à la décision d’un grand jury du Missouri de ne pas inculper Darren Wilson, le policier blanc qui avait abattu Michael Brown, un jeune homme noir non armé.

Le 27 octobre, Anonymous a expliqué dans un communiqué en ligne que le KKK « avait trouvé en Anonymous un ennemi identifié et toujours présent lorsque [qu’il avait] menacé la vie des manifestants représentant Anonymous sur le terrain à Ferguson, en novembre 2014 ». « Vos menaces et l’intimidation ne seront pas tolérées », poursuit l’organisation.


Crée après la Guerre Civile, le Ku Klux Klan est considéré comme l’association incitant à la haine la plus ancienne des Etats-Unis par l’association Southern Poverty Law Center, qui mène des travaux de surveillance sur l’extrême droite. Comptant 4 millions de membres dans les années 1920 (son pic d’influence), le KKK possèderait aujourd’hui entre 5.000 et 8.000 membres.

Membres du Ku Klux Klan défilant sur Pennsylvania Avenue à Washington DC en 1928 - NARA