La justice polonaise refuse l'extradition de Polanski vers les Etats-Unis

JUSTICE En janvier, les Etats-Unis avaient adressé à la Pologne une demande d’extradition du cinéaste...

— 

Roman Polanski le 20 mars 2015 à Paris
Roman Polanski le 20 mars 2015 à Paris — Lionel Bonaventure AFP

Roman Polanski ne sera pas extradé vers les Etats-Unis. Un tribunal polonais a rejeté ce vendredi la demande adressée par les Etats-Unis après une apparition publique à Varsovie du cinéaste qui vit en France,

Les faits qui lui sont reprochés : en 1977, Roman Polanski, alors âgé de 43 ans, avait été poursuivi pour avoir violé Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans. Après 42 jours de prison, puis sa libération sous caution, le cinéaste s’était enfui des Etats-Unis avant l’annonce du verdict, craignant d’être lourdement condamné.

Le juge Dariusz Mazur écoute les avocats de Roman Polanski, le 30 octobre 2015 au tribunal de Cracovie - JANEK SKARZYNSKI AFP

>> A lire aussi: Extradition: Polanski a dû s'expliquer pendant neuf heures

Polanski absent des débats

Le juge Polonais Dariusz Mazur a annoncé ce vendredi devant la presse que « le tribunal a conclu à l’inadmissibilité d’extradition aux Etats-Unis du citoyen polonais et français Roman Polanski ». Ce verdict n’est toutefois pas immédiatement applicable et le parquet polonais qui représente la requête américaine pourrait encore en saisir la Cour d’appel.

Le cinéaste, qui se trouve actuellement à Cracovie et reste libre de ses mouvements, avait décidé de ne pas venir au tribunal ce vendredi matin « pour des raisons émotionnelles », a indiqué l’un de ses avocats.