Le corps d'un otage allemand retrouvé

AFGHANISTAN Les autorités ne peuvent préciser la cause de sa mort...

avec AFP

— 

Le gouverneur de la province de Farah (ouest de l'Afghanistan) a accusé jeudi les talibans d'être derrière le rapt d'un ressortissant allemand et d'avoir demandé une rançon, mais les insurgés ont rejeté ces accusations et mis en cause un "groupe de criminels"
Le gouverneur de la province de Farah (ouest de l'Afghanistan) a accusé jeudi les talibans d'être derrière le rapt d'un ressortissant allemand et d'avoir demandé une rançon, mais les insurgés ont rejeté ces accusations et mis en cause un "groupe de criminels" — Shah Marai AFP/Archives
Le corps sans vie d'un des deux otages allemands enlevés mercredi en Afghanistan a été retrouvé dimanche, a annoncé le chef de la police de la province de Wardak, Mohammad Hewas Mazlum. Ce responsable ne pouvait préciser la cause de la mort de l'Allemand, enlevé mercredi à une centaine de kilomètres au sud de Kaboul avec un compatriote et cinq Afghans, que les talibans ont tous affirmé avoir exécutés samedi, mais sans en fournir la preuve.

Un responsable des services de sécurité afghans a toutefois affirmé sous couvert de l'anonymat que l'otage allemand portait «un impact de balle au niveau de la tête». Il ne pouvait cependant préciser si l'otage était déjà mort lorsqu'on lui a tiré dessus. Le chef de la police provinciale de Wardak a par ailleurs affirmé, sans plus de précisions, qu'un des cinq otages afghans, déclarés morts par les talibans, avait été libéré.

Les autorités allemandes et afghanes ont auparavant assuré qu'un otage allemand était toujours vivant et que l'autre était décédé d'une crise cardiaque.