Un pub refuse d'interdire de fumer

ANGLETERRE Il risque une amende de 26.000 euros…

P. K. (avec AFP)

— 

Dans le nord-ouest de l’Angleterre, à Blackpool, il existe un pub qui résiste aux envahisseurs. Le patron du Happy Scots bar refuse obstinément d'interdire de fumer dans son établissement comme l'impose la nouvelle loi en vigueur depuis début juillet.

«Un des derniers grands plaisirs»

«Boire une pinte en fumant une cigarette est l'un des derniers grands plaisirs accordés à la classe ouvrière», explique Hamish Howitt, l‘Assurancetourix local.

Des inspecteurs de la mairie ont distribué sept citations à comparaître jeudi soir à ce farouche opposant à la loi interdisant de fumer dans les lieux publics, qui a même créé un parti politique dont l'acronyme «fags» est l'équivalent du mot «clopes» en français. Il a même fait une vidéo pas vraiment convaicante.

Propriétaires et gérants de pubs, de cafés et de boîtes de nuit sont tenus d'imposer l'interdiction de fumer dans leurs établissements depuis le 1er juillet, au risque de payer des amendes de 2.500 livres par fumeur en infraction dans leur établissement.

Hamish Howitt se dit prêt à aller en prison plutôt que payer ces amendes. «Je n'incite pas à fumer. Mon karaoké à côté du pub est non fumeur», justifie-t-il. «Je ne suis pas pro-fumeur, je suis pro-liberté. Et je ne suis pas prêt à jeter mes clients dehors, dans le vent et sous la pluie, pour fumer».

26.000 euros d'amende

Il doit comparaître devant un tribunal de droit pénal le 1er juillet. Il risque tout de même une amende de 17.500 livres (26.000 euros).

Pour féter l'événement, il organise un grand buffet gratuit dimanche à partir de 11 heures du matin. Au menu: saumon fumé, saucisse fumée, jambon fumé, maquereau fumé...

Mots-clés :

Aucun mot-clé.