La journaliste qui a fait trébucher un Syrien va poursuivre sa victime et Facebook

MIGRANTS Petra Lazlo reproche à Osama Abdul Mohsen d'avoir changé son témoignage...

N.Beu.

— 

Capture d'une vidéo montrant la journaliste hongroise Petra Laszlo faire un croche-patte à une jeune réfugiée près de laa frontière serbo-hongroise.
Capture d'une vidéo montrant la journaliste hongroise Petra Laszlo faire un croche-patte à une jeune réfugiée près de laa frontière serbo-hongroise. — AP/SIPA

Petra Lazlo s’assoit sur la morale. Quelques semaines après son croche-patte à un migrant syrien, la journaliste hongroise a décidé de poursuivre sa victime… et Facebook.

Dans une interview pour le site russe d’informations Izvestia, elle annonce qu’elle va poursuivre Osama Abdul Mohsen, le Syrien qui a depuis trouvé refuge en Espagne, pour faux témoignage. Selon la journaliste, licenciée par la chaîne N1 après son geste, Mohsen aurait en effet accusé la police de l’avoir fait chuter, avant de revenir sur sa version des faits pour l’accuser elle.

Un déménagement en Russie ?

Plusieurs vidéos de la scène l’accablent bel et bien, mais la jeune femme souhaite porter le débat sur un autre terrain. « Mon mari veut que l’on prouve mon innocence, raconte-t-elle. Pour lui, c’est désormais une question d’honneur. »

C’est pour cette même raison qu’elle s’en prend également à Facebook. Pour elle, si son histoire a pris une dimension mondiale, c’est en grande partie de la faute du réseau social, qui a laissé les vidéos de la scène se propager et des groupes déverser leur haine sur son compte. S’estimant menacée, elle pourrait d’ailleurs bientôt s’installer en Russie, où elle estime qu’elle sera plus en sécurité.