Philippines: Le bilan du typhon Koppu s'alourdit à 47 morts

ASIE Le niveau de l'eau baisse toutefois dans le nord de l'archipel...

N.Beu. avec AFP

— 

A man paddles a makeshift raft made from banana trunks over a flooded rice field at Barangay Camanutan, Isabela province, north of Manila on October 19, 2015, a day after typhoon Koppu hit Aurora province. Residents of flooded farming villages in the Philippines were trapped on their rooftops October 19 and animals floated down fast-rising rivers, as deadly Typhoon Koppu dumped more intense rain. AFP PHOTO
A man paddles a makeshift raft made from banana trunks over a flooded rice field at Barangay Camanutan, Isabela province, north of Manila on October 19, 2015, a day after typhoon Koppu hit Aurora province. Residents of flooded farming villages in the Philippines were trapped on their rooftops October 19 and animals floated down fast-rising rivers, as deadly Typhoon Koppu dumped more intense rain. AFP PHOTO — AFP

La situation s'améliore, mais le bilan s'alourdit. Après le passage dévastateur du typhon Koppu, le bilan des intempéries s’est aggravé à 47 morts dans le nord des Philippines.

Des dizaines de milliers de personnes sont toujours réfugiées dans des hébergements d’urgence. Le typhon a touché terre dimanche sur la côte orientale de Luzon, la principale île de l’archipel, accompagné de vents soufflant en rafales de 210 km/h. Il a provoqué des inondations dans les vastes plaines agricoles situées au nord de Manille où des récoltes ont été détruites et du bétail a été noyé.

Une information compliquée à remonter

« Même si l’eau continue de ruisseler, le niveau baisse dans certains secteurs », a déclaré Mahar Lagmay, directeur d’une agence gouvernementale chargée de limiter l’impact des catastrophes naturelles. Les pluies sur les zones montagneuses, principales responsables des inondations des derniers jours, ont baissé en intensité, a-t-il ajouté. Le typhon, qui s’est transformé en tempête tropicale, a quitté Luzon mercredi.

Dix-sept personnes ont trouvé la mort dans les régions agricoles de Luzon, selon un bilan compilé par l’AFP à partir des chiffres officiels des autorités locales et nationales. Plus de 300 villages ont été inondés. Seize personnes ont été tuées dans les zones de montagne où se sont produits des glissements de terrain, a dit un porte-parole régional de la sécurité civile. Quatorze autres personnes ont péri à cause du mauvais temps dans d’autres régions.

L’augmentation subite du bilan, qui s’élevait à 22 morts mardi, s’explique en partie par les informations qui arrivent en provenance des régions les plus reculées, pas par de nouveaux décès. Les Philippines subissent régulièrement des tempêtes, avec en moyenne chaque année une vingtaine de typhons.