La France demande le "rétablissement d'un quota limité dès le deuxième semestre 2007 pendant une période de trois mois" pour la pêche à l'anchois dans le Golfe de Gascogne, a annoncé le ministre de la Pêche Michel Barnier
La France demande le "rétablissement d'un quota limité dès le deuxième semestre 2007 pendant une période de trois mois" pour la pêche à l'anchois dans le Golfe de Gascogne, a annoncé le ministre de la Pêche Michel Barnier — Jean-Sébastien Evrad AFP/Archives

PECHE

Bruxelles ne rouvre pas la pêche dans le Golfe de Gascogne

15 millions d'euros pour les pêcheurs...

La Commission européenne ne va pas rouvrir la pêche à l'anchois dans le Golfe de Gascogne et n'accordera donc pas de quota cette année aux pêcheurs français qui le réclamaient, a indiqué mercredi à l'AFP un responsable européen. Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Michel Barnier «regrette très vivement» cette décision et annonce une enveloppe de 15 millions d'euros pour les pêcheurs

«Après examen des éléments scientifiques»

«Il n'y aura pas de réouverture», la Commission a pris sa décision «après examen des éléments scientifiques», a déclaré ce responsable européen qui a requis l'anonymat.

La Commission devrait proposer en contrepartie un plan de soutien aux pêcheurs français d'anchois, qui ont organisé ces dernières semaines différentes manifestations pour réclamer la réouverture de la pêche.

«Un plan de soutien devrait être mis en place», a précisé ce responsable, sans donner de détails. La France avait demandé lundi à la Commission de rouvrir la pêche à l'anchois pour trois mois et d'accorder à ses pêcheurs un quota de 3 à 4.000 tonnes dans le Golfe de Gascogne.

La pêche à l'anchois est fortement restreinte dans le Golfe de Gascogne depuis 2005, et les experts scientifiques de la Commission ont demandé fin juin l'arrêt total de la pêche au moins jusqu'en juillet 2008.