La Californie avait déjà passé une loi en 2002 demandant aux constructeurs de réduire les émissions de gaz à effet de serre de leurs voitures de 22% d'ici à 2012 et de 30% d'ici à 2016. Sept autres Etats américains ont depuis indiqué qu'ils comptaient suivre cet exemple.
La Californie avait déjà passé une loi en 2002 demandant aux constructeurs de réduire les émissions de gaz à effet de serre de leurs voitures de 22% d'ici à 2012 et de 30% d'ici à 2016. Sept autres Etats américains ont depuis indiqué qu'ils comptaient suivre cet exemple. — Gabriel Bouys AFP

ENERGIE

Bush incité à être plus vert

Un rapport officiel lui demande de «faire face»...

«Faire face aux dures réalités sur l'énergie»: l'intitulé du rapport du Conseil national du pétrole américain est sans ambiguïté, rapporte le Financial Times. Fruit d'une enquête de 24 mois menée conjointement par Lee Raymond, ex PDG du pétrolier Exxon Mobil et 250 personnalités, il exhorte notamment le gouvernement Bush à rejoindre un système international de gestion des émissions de carbone. Sans lâcher le nom de «protocole de Kyoto», dont Washington ne veut pas entendre parler. Mais l'idée est là.

«Le monde n'est pas en train d'épuiser ses ressources énergétiques, cependant les risques liés à la hausse continue de la consommation de pétrole est en constante augmentation», explique le rapport. Ainsi, les entreprises occidentales ont de plus en plus de difficultés à accéder aux ressources des pays aux sous-sols regorgeant de gaz ou de pétrole. Une référence au Venezuela rebelle de Chavez, par exemple.

Pour éviter la pénurie, le conseil national du pétrole propose cinq pistes. Parmi lesquelles: imposer les normes les plus strictes possible en matière de véhicules, développer l'énergie nucléaire et le charbon. Et un système juridique imposant la capture et le stockage du CO2.