La Croatie va rediriger les migrants vers la Slovénie

IMMIGRATION Une annonce qui fait suite à la décision de la Hongrie de fermer sa fronière vers la Croatie...

20 Minutes avec AFP

— 

Des migrants le long de la frontière entre la Hongrie et la Croatie le 16 octobre 2015.
Des migrants le long de la frontière entre la Hongrie et la Croatie le 16 octobre 2015. — AFP

Zagreb va rediriger les migrants qui transitent par son territoire vers la Slovénie après la décision de la Hongrie de fermer sa frontière vers la Croatie à minuit (22h GMT), a déclaré vendredi le ministre croate de l'Intérieur Ranko Ostojic.

Un corridor vers la Slovénie

«Nous allons rediriger le corridor (destiné aux migrants, ndlr) vers la Slovénie», a déclaré Ranko Ostojic à la presse. «Nous allons transporter les migrants vers Cakovec, dans le nord, d'où ils franchiront la frontière vers la Slovénie par les passages routiers de Macelj et Mursko Sredisce et ferroviaire de Mursko Sredisce», a précisé Ranko Ostojic.

Des renforts policiers

En Slovénie voisine, la ministre de l'Intérieur Vesna Gyorkos Znidar a indiqué que des renforts policiers avaient été dépêchés à la frontière avec la Croatie. «Nous examinons (avec la Croatie, ndlr) la possibilité d'autoriser l'arrivée de migrants par un ou deux points de passage de la frontière et nous mettrons en place des capacités d'accueil en fonction de ce qui sera convenu», a déclaré Mme Gyorkos Znidar.

De son côté, le ministre slovène des Affaires étrangères Karl Erjavec a assuré que Ljubljana ne prendrait aucune mesure particulière envers les migrants «tant que l'Allemagne et l'Autriche ne changeront pas d'attitude envers eux». «Si le flux se poursuit au rythme actuel ne devrions être capables de le gérer. Si le système (d'accueil, ndlr) venait à s'écrouler, nous ne savons pas ce qui pourrait se produire», a déclaré M. Erjavec. Environ 185.000 migrants sont entrés en Croatie en provenance de la Serbie depuis le 15 septembre, date à laquelle Budapest a fermé sa frontière serbe. Zagreb et la Hongrie ont depuis coopéré de facto pour assurer le transit de milliers de migrants chaque jour.