Turquie: deux proches du PKK arrêtés en relation avec l'attentat

© 2015 AFP

— 

Des corps recouverts de bannières et de drapeaux jonchent le sol le 10 octobre 2015 à Ankara après le pire attentat meurtrier de l'histoire de la Turquie
Des corps recouverts de bannières et de drapeaux jonchent le sol le 10 octobre 2015 à Ankara après le pire attentat meurtrier de l'histoire de la Turquie — ADEM ALTAN AFP

Les autorités turques ont arrêté deux personnes soupçonnées de liens avec les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) susceptibles d'avoir eu connaissance du double attentat suicide qui a fait 97 morts samedi, a-t-on appris de sources officielles.

Ces deux hommes ont échangé des informations sur une attaque sur Twitter neuf heures avant l'opération des deux kamikazes qui ont visé un rassemblement prokurde devant la gare centrale d'Ankara, a indiqué un responsable du ministère de l'Intérieur.

«C'est une nouvelle enquête. Nous nous interrogeons sur la façon dont ils auraient pu avoir connaissance» de l'attentat, a confirmé sous couvert de l'anonymat à l'AFP un responsable turc.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a annoncé que le groupe jihadiste Etat islamique (EI) était le «suspect numéro 1» de l'attentat d'Ankara. Mais il n'a pas exclu cétégoriquement une implication du PKK, dont les combattants ont repris les combnats contre les forces de sécurité turques depuis la fin juillet.