Des anars revendiquent l’attentat devant l’ambassade britannique au Chili

AFP

— 

Revendication par mail. Radio Bio Bio a reçu mardi un courrier électronique d’un groupe anarchiste revendiquant l’attentat qui a fait des dégâts mineurs et aucune victime, dimanche soir devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Santiago.
 
Résistances anti-impérialistes
 
Le groupe «Foarces autonomes et destructrices Leon Czolgosz», du nom de l’anarchiste qui avait assassiné en 1901 le président américain William Mackinley, déclare que l'explosion «témoigne de notre solidarité armée avec les résistances anti-impérialistes qui combattent les lâches armées d'occupation là où le capital cherche à planter ses crocs». «Nous parlons de l'Irak, de l'Afghanistan et de tant d'autres territoires», précise le communiqué.
 
Ces activistes s’étaient déjà attribués en janvier 2006 la responsabilité d’un attentat devant un bâtiment abritant les bureaux de l'Agence chilienne de renseignements (ANI), qui avait fait un blessé et légèrement endommagé le bâtiment.