Inquiétude après une fuite radioactive au Japon

NUCLEAIRE Des fûts contenant des déchets radioactifs sont tombés au cours du séisme...

— 

Le séisme a par ailleurs provoqué un début d'incendie dans un transformateur de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, une des plus grandes du monde, située à proximité de l'épicentre.
Le séisme a par ailleurs provoqué un début d'incendie dans un transformateur de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, une des plus grandes du monde, située à proximité de l'épicentre. — AFP/JCG/Jiji

Les autorités japonaises enquêtent sur une éventuelle nouvelle fuite dans la centrale nucléaire Kashiwazaki Kariwa, frappée par un violent séisme sur la côte nord-ouest de l'archipel, rapporte l'agence Kyodo News, mardi.

Déchets radioactifs

Des responsables ont déclaré que plusieurs fûts empilés contenant des déchets faiblement radioactifs sont tombés au cours du séisme d'une magnitude préliminaire de 6,8 sur l'échelle de Richter et certains de ces fûts ont été retrouvés ouverts, selon Kyodo qui cite des responsables de Kashiwazaki, l'une des villes les plus touchées près de l'épicentre.

Un responsable de la compagnie électrique Tokyo Electric Power (Tepco) a confirmé l’information mardi. Il a toutefois refusé de donner de plus amples détails notamment s'il y a un risque de fuite.

Le séisme avait par ailleurs provoqué lundi un début d'incendie dans un transformateur de cette centrale nucléaire, l’une des plus grandes du monde. Une très légère fuite radioactive avait été détectée, mais ne présentait pas de danger, selon Tepco.

«Défaillance»

Mardi, le président de Tepco, Tsunehisa Katsumata, a toutefois reconnu une «défaillance» dans le système d'extinction des incendies après avoir été convoqué par le ministre de l'Economie et de l'Industrie, Akira Amari, qui a critiqué la lenteur de la réaction de la compagnie électrique.

Le ministre a ordonné la fermeture de la centrale jusqu'à ce que toutes les conditions de sécurité soient réunies pour la reprise de son activité.