Etats-Unis: Des parents appartenant à une secte accusés d'avoir battu à mort leur fils

SECTE Les parents lors d'un session de «conseil spirituel» ont tué leur fils et grièvement blessé le second...

20 Minutes avec AFP

— 

Googlemap de l'Etat de New York.
Googlemap de l'Etat de New York. — googlemap

Battu à mort par ses parents pour rien. Une session de conseil spirituel a tourné au drame dans une secte religieuse de l'Etat de New York cette semaine, quand un adolescent de 19 ans est décédé, maltraité par ses parents et son frère grièvement blessé.

Les parents inculpés d'homicide

Les parents du garçon, Bruce et Deborah Leonard, âgés de 65 et 59 ans, ont été chacun inculpés pour homicide, a indiqué la police de New Hartford. Quatre autre membres de l'église, nommée Word of Life Church, ont aussi été arrêtés et inculpés pour agression au second degré.

Son frère hospitalisé toujours dans un état grave

«Les deux frères ont été sujets pendant plusieurs heures à des punitions physiques, dans l'espoir que chacun avoue ses péchés et demande pardon», a expliqué mercredi le chef de la police Michael Inserra. La nature des péchés présumés n'a pas été précisée mais les deux frères ont souffert de «traumatismes dus à l'usage de la force», selon la police. Lucas Leonard, 19 ans, a été déclaré mort à l'hôpital, où des membres de l'église l'avait emmené. Son frère de 17 ans Christopher n'a été retrouvé que plusieurs heures plus tard dans l'église. Il est désormais soigné à l'hôpital mais se trouve dans un état «grave», selon la police. «Cela nous a pris des heures pour retrouver Christopher», a déclaré Michael Inserra. «Les membres de la famille, pour être honnêtes, étaient réticents à nous donner des informations». Davantage d'arrestations pourraient avoir lieu.

«Nous ne sommes pas en train de dire que (les parents) avaient l'intention de tuer leur fils», a précisé le procureur du district du comté d'Oneida, Scott McNamara, lors d'une conférence de presse. «Nous pensons qu'ils essayaient de blesser grièvement leur fils, et qu'il est mort ensuite de ses blessures», a-t-il précisé. Des voisins ont indiqué au site Syracuse.com que l'église, qui abritait auparavant une école, était une «secte», où on pouvait entendre ses membres chanter au milieu de la nuit.