Arabie Saoudite: Un retraité britannique condamné à 350 coups de fouet

JUSTICE Le châtiment corporel pourrait tuer cet homme âgé...

20 Minutes avec agences

— 

Karl Andree, retraité britannique de 74 ans, condamné à 350 coups de fouet en Arabie Saoudite
Karl Andree, retraité britannique de 74 ans, condamné à 350 coups de fouet en Arabie Saoudite — Capture d'écran - BBC Monde

Parce qu’il était en possession de bouteilles de vin artisanal, Karl Andree, un Britannique de 74 ans, a été arrêté en août 2014 à Jeddah, à l’ouest de l’Arabie Saoudite. L’alcool étant interdit dans le royaume saoudien, le retraité a été condamné à un an de prison et 350 coups de fouet.

La famille du condamné britannique appelle à sa libération 

Depuis, l’homme se trouve toujours en détention dans l’attente du châtiment corporel alors qu’il a déjà purgé sa peine de prison. Sa famille insiste sur les dangers que représenterait pour Karl Andree le terrible châtiment corporel. « Il a fait son temps (en prison), il devrait être libéré. En raison de son âge, nous craignons qu’il ne survive pas au fouet », a ainsi déclaré son fils Simon sur les ondes de la BBC. Pour Kirsten, la fille du condamné qui s’exprime dans The Sun : « Mon père a violé la loi d’un pays où l’alcool est interdit mais il a purgé sa peine. »

Les proches du condamné britannique multiplient également les appels au gouvernement britannique pour qu’il intervienne auprès du gouvernement de l’Arabie Saoudite pour faire libérer Karl Andree. A Londres, le ministère des Affaires étrangères a pour l’instant assuré que son dossier était suivi de près. Suite à l’annonce de la sentence, le gouvernement britannique a, ce mardi, annoncé le retrait d’un appel d’offres visant à moderniser le système pénitentiaire dans le pays, en formant notamment les gardiens de prison.

Une législation des plus sévère

Ce n’est pas la première fois qu’un ressortissant étranger est condamné dans le royaume : en 2011, un Australien avait écopé d’une peine de 500 coups de fouet et d’un an de prison pour avoir insulté les compagnons du prophète alors qu’il effectuait un pèlerinage à La Mecque.