Israël interdit l'accès de l’esplanade des Mosquées aux hommes musulmans

CONFLIT Depuis une semaine, les incidents entre Israéliens et Palestiniens se multiplient malgré les appels au calme…

20 Minutes avec AFP
— 
Jérusalem, le 8 octobre 2015. Une Palestinienne passe devant un «check point» de la police israélienne dans le quartier de la Vieille Ville.
Jérusalem, le 8 octobre 2015. Une Palestinienne passe devant un «check point» de la police israélienne dans le quartier de la Vieille Ville. — MENAHEM KAHANA / AFP

Ils devront prier chez eux. L’accès à l’esplanade des Mosquées à Jérusalem a de nouveau été interdit, ce vendredi, aux hommes de moins de 50 ans pour la grande prière hebdomadaire musulmane. Les autorités espèrent ainsi éviter de nouveaux affrontements entre les deux communautés alors que les attaques, notamment à l’arme blanche, se sont multipliées ces derniers jours.

>> A lire aussi : Quatre nouvelles attaques au couteau mettent les Israéliens en alerte

Jeudi, quatre nouveaux incidents ont éclaté à Jérusalem, Tel-Aviv et dans les territoires occupés créant un climat de grande nervosité. Le bilan est lourd : sept blessés dans les rangs israéliens et deux Palestiniens tués.

« Pas de solution magique » pour Netanyahu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré, jeudi dans la soirée, qu’Israël était confronté à une « vague de terrorisme », principalement non organisée mais selon lui favorisée par les incitations à la haine de la part de l’Autorité Palestinienne, du mouvement islamiste Hamas ou certains pays régionaux.

>> A lire aussi : Une pétition réclame l’arrestation de Netanyahu pour crimes de guerre

S’exprimant lors d’une conférence de presse, il a promis d’agir avec « détermination » face aux violences, mais reconnu qu’il n’y avait pas de « solution magique » pour les combattre.

Les Israéliens regardent pas dessus leur épaule

Depuis le 3 octobre, neuf attaques au couteau, principalement de la part de jeunes Palestiniens ont fait deux morts et treize blessés israéliens ou juifs. Quatre des assaillants présumés ont été tués.

>> A lire aussi : Les députés arabes veulent défier Netanyahu

Beaucoup d’Israéliens recommencent à regarder davantage par-dessus leur épaule. Un appel signalant à la police un individu suspect tenant un objet ressemblant à un couteau à Jérusalem-Ouest a déclenché une forte mobilisation policière. Israël a commencé jeudi à installer des détecteurs de métaux dans la Vieille ville de Jérusalem, haut lieu de religion et de tourisme.