Thalès signe un énorme contrat en Australie

ARMEMENT Les blindés «Hawkei» du groupe français seront livrés à l'armée australienne en 2017...

20 Minutes avec AFP

— 

Le blindé léger Hawkei en démonstration au salon de la défense et de la sécurité Eurosatory, le 19 juijn 2014
Le blindé léger Hawkei en démonstration au salon de la défense et de la sécurité Eurosatory, le 19 juijn 2014 — WITT/SIPA

La direction de Thalès a de quoi se réjouir. Le gouvernement australien a décidé d’acheter des centaines de véhicules blindés légers au groupe français. Un contrat qui va faire rentrer plus de 800 millions d’euros dans les caisses de l’entreprise.

L’Australie, qui s’est engagée dans la modernisation de ses forces armées, est membre de la coalition emmenée par les Etats-Unis qui mène des frappes aériennes en Syrie et en Irak contre des cibles de l’organisation Etat islamique.

1.100 blindés légers

Le gouvernement va « acheter 1.100 véhicules blindés Hawkei et plus de 1.000 remorques pour renforcer ses forces armées », ont annoncé le Premier ministre et la ministre de la Défense, Marise Payne dans un communiqué. Malcolm Turnbull a souligné que ce contrat bénéficierait aussi à l’économie locale au moment où l’Australie cherche de nouveaux moteurs de croissance après la fin du boom minier : 170 emplois directs seront créés et 60 emplois indirects.

Ces véhicules seront en effet produits par la chaîne de production de Thales Australia, filiale du géant français, à Bendigo, dans l’Etat de Victoria. Depuis 2004, Thales fabrique en Australie les blindés Bushmaster destinés à l’armée australienne et à l’exportation. Ce véhicule, déployé en Irak et en Afghanistan, a été vendu dans plusieurs pays, parmi lesquels le Japon et les Pays-Bas.

D’après Thales Australie, la production des nouveaux blindés doit commencer à la mi-2017, et les premiers véhicules seront livrés fin 2017. Le programme doit durer trois ans et demi.