Uruguay: Bientôt du cannabis en pharmacie

SANTE Troisième volet d’une loi votée en 2013, la vente de cannabis en pharmacie deviendrait effective dans huit mois…

Helene Sergent

— 

Illustration de plant de cannabis.
Illustration de plant de cannabis. — Sojka Libor/AP/SIPA

Depuis deux ans, l’Uruguay expérimente la légalisation du cannabis. La loi, pionnière et propre à ce petit Etat d’Amérique du Sud, adoptée en décembre 2013, autorise aux pharmacies de vendre du cannabis après la sélection jeudi de deux entreprises privées, chargées de produire et distribuer cette drogue douce. La distribution pourrait devenir effective d’ici huit mois.

La vente de cannabis à usage récréatif en pharmacies est le troisième volet, longtemps repoussé, de la loi, dont les deux premiers - la culture de cannabis à titre personnel ou au sein d’un club - ont déjà été mis en pratique.

A lire aussi >> Légaliser le cannabis, un bon plan pour les finances de la France?

Une « étape fondamentale » a été franchie jeudi avec l’attribution par l’Etat de « deux licences de production et de distribution de cette substance » à des entreprises locales, sur vingt-deux candidates, selon M. Roballo. Le gouvernement travaille désormais avec les pharmacies pour « y mettre en place la distribution » du cannabis, a-t-il précisé.

Choisir un mode de distribution

La loi uruguayenne a autorisé fin 2013 trois modes d’accès au cannabis (culture à domicile, appartenance à un club cannabique ou achat en pharmacie), l’usager ne pouvant en choisir qu’un. L’achat en pharmacie sera nominatif, avec la limite de 40 grammes mensuels par usager.

L’esprit de la loi est de réguler la « consommation afin de mettre en place une politique qui garantisse la santé de la population », tout en « prévenant la consommation abusive ou problématique », en « sensibilisant la population aux conséquences de la consommation » et en « contribuant à la lutte contre le narcotrafic et le crime organisé », a rappelé le secrétaire de la présidence uruguayenne.