Donald Trump veut renvoyer les réfugiés syriens chez eux

PRÉSIDENTIELLE AMERICAINE Le candidat provocateur trouve inacceptable le chiffre de 200.000 réfugiés que les Etats-Unis pourraient accueillir...

20 Minutes avec agences

— 

Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine, le 28 septembre 2015 à New York
Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine, le 28 septembre 2015 à New York — Andrew Burton GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Donald Trump, candidat aux primaires républicaines pour l’élection présidentielle américaine et toujours en tête des sondages malgré une légère baisse, a déclaré ce mercredi sur la chaîne CNN vouloir renvoyer des milliers de réfugiés syriens dans leur pays s’il était élu en novembre.

« Nous n’avons aucune idée de qui ils sont »

Les propos du politicien font suite aux déclarations du secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui avait annoncé le 20 septembre que les Etats-Unis comptaient accueillir 85.000 réfugiés en 2016, dont 10.000 Syriens, puis 100.000 en 2017, soit près de 200.000 en deux ans. Donald Trump, lui, ne laisse aucune place au doute : « Si je gagne, ces 200.000 personnes - elles doivent le savoir et le monde doit l’entendre – repartiront. « Nous n’avons aucune idée de qui ils sont », a expliqué le candidat républicain, évoquant le risque que certains de ces réfugiés fassent partie du groupe Etat islamique (EI).

C’est également en mettant en avant l’arrivée potentielle de ces migrants syriens que le milliardaire américain a estimé que les frappes aériennes russes contre l’EI en Syrie pouvaient être bénéfiques, en particulier « si la Russie veut attaquer et écraser l’EI et peut-être stabiliser cette grande migration, avec 200.000 personnes arrivant aux États-Unis ».