Un contrôle des naissances en Grande-Bretagne?

ENVIRONNMENT Favoriser la planète à la famille en ne faisant que 2 enfants par couple...

Carole Filippi

— 

Les Anglais ne devraient pas faire plus 2 enfants. C'est ce que prescrit un petit think tank anglais, l'Optimum Population Trust (OPT), un club de réflexion environnementaliste. Spécialisé dans la croissance démographique et son impact sur l'environnement, l'OPT milite pour la stabilisation puis la diminution progressive de la population mondiale.

«Chaque nouvelle naissance en Grande-Bretagne engendre 160 plus de dégâts environnementaux qu'une naissance en Ethiopie et 35 fois plus qu'au Bangladesh», rapporte l'OPT en précisant que «si aucune politique n'est mise en place, la population anglaise va augmenter de 10 millions d'ici à 2074».

1,74 enfant par femme en 2006

L'auteur du rapport John Guillebaud est professeur au University College de Londres s'est mis à l'œuvre après la publication officielle des 669.531 bébés nés en Grande-Bretagne l'année passée. Le taux de fertilité outre-Manche n'a jamais été aussi élevé en trente ans. Il n’a cependant pas dépassé, en 2006, 1,74 enfant par femme. Un chiffre bien en deçà du seuil de renouvellement des générations de 2,1.

Reste à savoir quels sont les couples qui font plus de deux enfants. John Guillebaud indique dans son rapport que si la population anglaise augmente d'environ 300.000 personnes par an (avec le vieillissement de la population), seulement 21,9% des naissances en 2006 étaient issues de mères non-anglaises.

Un mode de vie écologique

Pour appuyer sa thèse, le professeur s'appuie sur l'Iran ou la Chine, des exemples du «succès» d'un tel contrôle des naissances. En précisant tout de même que personne n'est favorable à une dictature gouvernementale sur la taille des familles anglaises, mais nous devons agir rapidement».

La tendance du vert sera-t-elle plus forte que l'envie de faire des bébés? Selon John Guillebaud, «les couples anglais devraient volontairement s'arrêter à deux enfants s'ils veulent adopter un mode de vie plus écologique».