Un attentat-suicide fait huit morts en Algérie

TERRORISME Il s'est produit devant une caserne de l'armée à Lakhdaria, au sud-est d'Alger...

— 

Un attentat-suicide a fait au moins huit morts et 20 blessés mercredi matin devant une caserne de l'armée à Lakhdaria (anciennement Palestro), à 100 km au sud-est d'Alger, a-t-on appris de sources sécuritaires sur place.

Les victimes sont des militaires

Un camion frigorifique chargé d'explosifs de forte puissance, conduit par un kamikaze âgé d'une vingtaine d'années, a été lancé à toute vitesse contre une caserne de l'armée, selon des témoins.

Les 8 morts sont des militaires, contrairement à une première information faisant état de morts civils. Parmi les 20 blessés, certains sont gravement atteints.


Visite de Nicolas Sarkozy

Cet attentat intervient le jour de l'ouverture des 9e Jeux Africains et le lendemain de la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie, venu promouvoir un projet d'Union méditerranénne visant notamment à renforcer la sécurité entre les pays du Maghreb et l'Union européenne.

Il coïncide également avec un appel du président Abdelaziz Bouteflika, également ministre de la Défense et chef suprême des forces armées, pour l'intensification de la lutte anti-terroriste, le 5 juillet.

Les violences imputées aux islamistes armés persistent malgré la mise en oeuvre, en février 2006, d'une Charte pour la paix et la réconciliation nationale censée y mettre fin.

Une cinquantaine de morts

Au total,
une cinquantaine de personnes, dont 28 islamistes armés, ont été tuées dans ces violences depuis début juin, selon un décompte établi par l'AFP d'après des bilans officiels et de presse.