Le Mexique extrade deux barons de la drogue vers les Etats-Unis

MONDE «La Barbie» et «El Cross» seront jugés avec onze autres narcotrafiquants présumés...

P.B. avec AFP

— 

Le narcotrafiquants présumé Edgar Valdez Villareal alias «La Barbie», en 2010.
Le narcotrafiquants présumé Edgar Valdez Villareal alias «La Barbie», en 2010. — A.ESTRELLA/AFP

Donald Trump avait raison, le Mexique envoie bien « ses pires éléments » aux Etats-Unis : mercredi, 13 narcotrafiquants présumés ont été extradés pour être jugés par plusieurs tribunaux américains. Parmi eux se trouvent notamment deux barons de la drogue, Edgar Valdez Villareal alias « La Barbie » et Jorge Costilla, surnommé « El Coss ».

Valdez Villareal avait été arrêté en 2010, accusé d’appartenir au cartel meurtrier des frères Beltran Leyva. Un tribunal de Louisiane veut le juger pour trafic de cocaïne, de marijuana et blanchiment d’argent. Costilla, interpellé en septembre 2012, était considéré comme l’un des chefs du cartel du Golfe et un des hommes les plus recherchés par le FBI. Un tribunal du Texas veut le faire comparaître sous des chefs d’accusations similaires.

El Chapo en cavale

Cette annonce intervient un peu plus de deux mois après l’évasion au Mexique du chef du cartel Sinaloa, Joaquin « El Chapo » Guzman. Washington avait demandé son extradition mais le Mexique avait refusé, préférant le juger sur place. Il s’est finalement fait la malle via un tunnel de 1,5 km débouchant sous la douche de sa cellule.

Vingt personnes ont été arrêtées dans l’enquête sur son évasion, parmi lesquelles l’ancienne responsable des prisons fédérales et un ex-directeur de sa prison.