JEU CONCOURS

Nouvelles Merveilles contre patrimoine mondial: la France avec l'Unesco

Le ministère français des affaires étrangères critique le concours organisé par Bernard Weber...

Des dizaines de millions de votants, et pas un accessit pour la tour Eiffel. La relation est sûrement fortuite, mais la France a ajouté lundi sa voix aux critiques portées contre le concours organisé par Bernard Weber et ses nouvelles Merveilles du monde. «S'agissant des sites retenus, la France partage la conception de l'Unesco, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pascale Andréani.

>> En images, les 21 «merveilles» soumises aux voix.

C'est-à-dire une «vision très élargie du patrimoine», selon les mots employés dimanche l’organisation internationale qui avait relevé le côté «très médiatique» qui transmettait «un message négatif pour les pays dont les sites n'ont pas été retenus».

Dans un communiqué publié lundi, l’Unesco rappelle que la liste des 7 nouvelles merveilles ne «reflète que l'opinion d'un public ayant accès à l'Internet, et non celle du monde dans son ensemble».

La liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco compte 851 sites, dont des monuments et des ensembles plus vastes : centres villes, paysages façonnés par l'Homme ou milieux naturels. Dans cette liste, la France compte une trentaine de monuments ou lieux, dont le centre de Bordeaux, dernier de la liste. La tour Eiffel, elle, n’y figure pas.

La liste des sites de l’Unesco sur Google Earth. (Nécessite l'application Google Earth