Bousculade à La Mecque: La discipline des pèlerins mise en cause

LIVE Un mouvement de foule meurtrier a endeuillé le pèlerinage de La Mecque, où sont attendus deux millions de fidèles...

20 Minutes avec AFP

— 

Les secours mobilisés à Mina après une bousculade meurtrière le 24 septembre 2015.
Les secours mobilisés à Mina après une bousculade meurtrière le 24 septembre 2015. — AP/SIPA
  • La bousculade meurtrière a eu lieu à Mina, près de La Mecque
  • Un ministre saoudien met en cause le manque de discipline des pèlerins
  • Le dernier bilan est de 717 morts

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis.

20h13: Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a jugé jeudi que des «mesures inappropriées» et une «mauvaise gestion» des autorités saoudiennes étaient à l'origine de la bousculade mortelle près de La Mecque, dans laquelle au moins 90 Iraniens ont péri.

«Le gouvernement d'Arabie saoudite doit accepter l'énorme responsabilité de cette catastrophe», a indiqué le dirigeant, cité par l'agence Irna, annonçant un deuil de trois jours dans le pays.

19h48: Pour comprendre l'origine du mouvement de foule, voici une infographie explicative.

19h40: Pour rappel, un numéro vert est actif.

18h32: La Maison Blanche présente ses condoléances à son tour

La Maison Blanche a exprimé jeudi ses condoléances après la «terrible» bousculade jeudi à Mina près de La Mecque au cours de laquelle près de 720 fidèles ont été tués et des centaines blessés.

«Au moment où les musulmans à travers le monde continuent à célébrer l'Aïd al-Adha (fête du sacrifice), nous nous joignons à vous dans le deuil face à la mort tragique de ces pèlerins», a indiqué Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

«Nos pensées sont avec (les familles des victimes) et les plus de deux millions de personnes qui font le hadj cette année», a-t-il ajouté.

18h30: En tant que président de l'Institut du monde arabe, l'ancien ministre socialiste Jack Lang, qui préside l'Institut du monde arabe, a également transmis ses condoléances aux familles et aux autorités saoudiennes. «C'est une immense tragédie qui m'attriste et me bouleverse», a-t-il écrit dans un communiqué.

18h23: Le gouvernement ouvre un numéro vert.

Le gouvernement, qui cherche à savoir si des Français figurent parmi les victimes de la bousculade meurtrière près de La Mecque, a ouvert jeudi un numéro vert, tandis que François Hollande adressait ses condoléances aux familles des quelque 700 victimes.

Interrogé sur d'éventuelles victimes françaises, le Quai d'Orsay a indiqué ne pas être en mesure à ce stade de pouvoir le dire. Le ministère a annoncé avoir mis en place un numéro vert (01.43.17.56.46) pour répondre aux questions de Français dont des proches sont en Arabie Saoudite.

Avec environ 5 millions de personnes, la plus importante communauté musulmane d'Europe vit en France. Entre 25.000 et 30.000 Français effectuent le pèlerinage à La Mecque chaque année, selon le Quai d'Orsay.

18h19: Quatre-vingt-dix pèlerins iraniens sont morts dans la bousculade.

Parmi les 717 décès de cette tragédie figurent 90 iraniens. Les identités des morts seront publiées sur le site de l'agence officielle Irna. Téhéran avait annoncé dans un premier temps la mort de 43 Iraniens et attribué la tragédie à des failles dans le dispositif de sécurité saoudien.

18h04 : Selon Antoine Basbous, « ce phénomène de foule échappe aux autorités »

Interrogé par 20 minutes, le politologue spécialiste du monde arabe et de l’islam, estime que « gérer 2 millions de pèlerins qui se massent sur un même lieu est quasi-impossible. Les autorités ont beau tenter de mieux organiser le pèlerinage, cela ne fonctionne pas. D’autant que les pèlerins parlent 100 langues différentes et ne comprennent pas forcément les directives ». Pour le politologue, la seule solution pour améliorer la sécurité sur le site « serait de permettre aux musulmans de faire ce grand pèlerinage pendant toute l’année, afin d’étaler les arrivées et d’éviter un tel flux de personnes ».

17h12: Voici quelques images de la défense civile saoudienne.

16h45: Les réactions commencent à tomber du côté de la classe politique.

16h33: Le roi prendra les mesures «appropriées»

Concernant l'enquête, les conclusions devraient être soumises au roi Salmane à qui «il reviendra de prendre les mesures appropriées» pour remédier aux conséquences de ce drame, le plus meurtrier durant un pèlerinage annuel à La Mecque en 25 ans, indique l'agence officielle SPA;

16h27: François Hollande vient de réagir à ce drame. Voici son communiqué officiel.

 

«Le Président de la République a appris avec consternation le très lourd bilan de la bousculade survenue aujourd’hui à Mina pendant le grand pèlerinage à La Mecque.

 

Dans ces circonstances dramatiques, il exprime ses condoléances les plus attristées aux familles de toutes les victimes et les assure de la sympathie et de la solidarité du peuple français.

 

Le Président de la République a également adressé un message de condoléances au Roi Salman bin Abdul Aziz Al Saoud, Gardien des Lieux saints.

16h15: Par ailleurs, de nombreuses vidéos et photos de la bousculade circulent actuellement sur les réseaux sociaux. Leur vision étant insoutenable, nous ne les publierons pas.

15h50: Le prince héritier ordonne une enquête après la bousculade au pèlerinage.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, a ordonné une enquête après la bousculade près de la Mecque, a rapporté l'agence officielle SPA. Cette décision a été prise lors d'une réunion à Mina, où a eu lieu la bousculade, des principaux responsables du Hajj présidée par le prince héritier, en sa qualité de chef de la haute commission du pèlerinage, selon l'agence.

 

15h23: Des précédents meurtriers

En 2006, 364 pèlerins étaient tués lors d'une bousculade pendant le rituel de la lapidation des stèles de Satan à Mina. En 2004, il y avait eu 251 victimes dans un incident similaire. D'autres incidents sont survenus au fil des ans, mais le pire d'entre eux est survenu en 1990: une gigantesque bousculade s'était produite produit dans un tunnel de Mina, vraisemblablement à la suite d'une panne du système de ventilation. 1.426 pèlerins, asiatiques pour la plupart, étaient morts asphyxiés.

15h19: «Des centaines d'enfants et de familles hagards»

Une journaliste présente sur les lieux a mis en ligne de nombreuses images sur son compte Twitter.

15h13: Un ministre saoudien dénonce le manque de discipline des pèlerins

«Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d'accident», a déclaré Khaled al-Faleh à la télévision publique El-Ekhbariya après s'être rendu sur les lieux du drame. «De nombreux pèlerins se mettent en mouvement sans respecter les horaires» fixés par les responsables de la gestion des rites, a-t-il dit. «C'est la raison principale de ce genre d'accident», a affirmé le responsable saoudien, en annonçant la mobilisation de ses services pour secourir et soigner les blessés. Le ministre a promis une enquête «rapide et transparente».

15h08 : L’Iran évoque des erreurs de sécurité

L’Iran impute à des erreurs de sécurité la bousculade. « Pour des raisons qu’on ignore », un chemin a été fermé près de l’endroit où les pèlerins effectuent le rituel de la lapidation symbolique de Satan, a affirmé le chef de l’organisation iranienne du hajj (pèlerinage). « C’est cela qui a causé ce tragique incident », a ajouté Saïd Ohadi sur la télévision d’Etat iranienne. Au moins 43 Iraniens se trouvent parmi les victimes.

15h05: Comment le drame s'est produit

C'est un choc entre une marée humaine quittant l'une des stèles et une foule venant en sens inverse qui a provoqué le drame.

15h01: Le dernier bilan fait état de 717 morts

Plus de 717 fidèles ont été tués et 805 blessés dans une bousculade jeudi à Mina près de la Mecque dans l'un des pires drames à frapper le grand pèlerinage dans le premier lieu saint de l'islam. Selon un responsable du ministère de la Santé, la bousculade s'est produite lors du rituel de la lapidation de Satan qui consiste, pour les pèlerins, à jeter des cailloux vers trois stèles le représentant.

>> Retrouvez les informations principales de la mi-journée par ici