Affaire Volkswagen: Seat aurait équipé 500.000 voitures avec des moteurs truqués

AUTOMOBILE La marque espagnole Seat serait largement concernée par la tricherie de sa maison mère selon les informations du quotidien espagnol «El Pais»…

C.P. avec AFP
— 
Le PDG de Seat Juergen Stackmann au salon automobile de Francfort le 14 septembre 2015.
Le PDG de Seat Juergen Stackmann au salon automobile de Francfort le 14 septembre 2015. — : Jens Meyer/AP/SIPA

Seat ne sortira pas indemne du « dieselgate ». Selon le journal espagnol El Pais, qui cite des sources proches de l’entreprise, « la filiale espagnole du consortium allemand a monté plus d’un demi-million de ces moteurs dans ces véhicules depuis 2009 ».

>> A lire aussi : Que va-t-il se passer pour les propriétaires des véhicules Volkswagen truqués ?

Chiffre non confirmé

Volkswagen, fort de 12 marques de voitures et de camions, a admis avoir mis en place un logiciel sur les moteurs diesel de type EA189 équipant environ 11 millions de ses voitures dans le monde pour contourner les tests antipollution.

La marque espagnole a vendu 378.586 véhicules en 2014 et près de 2 millions, essence et diesel, au cours des six dernières années, selon les calculs de El Pais.

« Il y a des véhicules de Seat qui sont équipés de ce moteur », a reconnu un porte-parole contacté par l’AFP, sans vouloir donner de chiffre.

Des moteurs EU6 aux normes

Interrogée par El Pais, la marque automobile espagnole a assuré que « tous les nouveaux véhicules vendus par Seat dans l’Union européenne équipés des moteurs EU6 remplissent, sans exception, les exigences légales et les normes environnementales », notamment la nouvelle norme anti-pollution Euro 6 entrée en vigueur au 1er septembre 2015.

Volkswagen possède en Espagne des usines en Catalogne (Nord-Est) et en Navarre (Nord) où il fabrique les véhicules de sa marque Seat, rachetée dans les années 1980, mais aussi des modèles sous sa marque et pour Audi, selon son site internet