Crise des migrants: Les enjeux d'une semaine décisive en Europe

REFUGIES Les Etats membres de l'UE se réunissent pour tenter de décrocher un accord sur la répartition de 120.000 réfugiés proposée par la Commission européenne...

Delphine Bancaud
— 
Des migrants sous le pont Austerlitz. Le 17/09/2015. Credit:Constance Decorde/SIPA
Des migrants sous le pont Austerlitz. Le 17/09/2015. Credit:Constance Decorde/SIPA — SIPA

Une semaine pour trouver un consensus sur la crise des migrants. Alors que Frontex comptabilise plus de 500.000 arrivées de migrants dans l’Union européenne de janvier à août et que le flux n’est pas près de se tarir, les pays européens n’arrivent toujours pas à s’entendre sur une répartition équitable des nouveaux venus. 20 minutes décortique les rendez-vous de la semaine qui feront avancer ce dossier.

Lundi : Réunion à Prague des pays d’Europe centrale

Hongrie, Slovaquie, République tchèque, Pologne s’opposent toujours aux « quotas » de répartition de réfugiés proposés par la Commission européenne. Ils estiment que chaque pays doit fixer le nombre de personnes qu’il peut accueillir. Les chefs de la diplomatie de ces pays vont rencontrer leur homologue luxembourgeois, dont le pays préside l’UE, ce lundi à Prague pour en parler. La Lettonie, qui a décidé jeudi d’accepter le quota de réfugiés que l’UE lui avait demandé d’accueillir, participera aussi à cette réunion.

Seront évoqués le système de répartition des migrants, la manière dont l’Europe doit protéger ses frontières ou encore la façon de distinguer les réfugiés des migrants économiques.

Crise des migrants : Les raisons des réticences des pays d’Europe centrale

Mardi : Réunion des ministres de l’Intérieur européens à Bruxelles

A la recherche d’un consensus. Les ministres de l’Intérieur de l’UE se réuniront mardi pour discuter de la répartition de 120.000 réfugiés entre les pays de l’UE, proposée par la Commission européenne pour soulager l’Italie, la Grèce et la Hongrie.

Sera aussi abordée la manière dont les pays européens peuvent dissuader les réfugiés syriens de quitter leurs camps en Turquie, au Liban et en Jordanie. Le but de cette réunion extraordinaire est que les ministres trouvent un maximum de points d’accord avant le sommet européen du lendemain

C’est aussi mardi que paraît un rapport très attendu de l’OCDE intitulé Les Perspectives des migrations internationales 2015. Il contient l’analyse des développements récents des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l’OCDE. Un rapport analytique et projectif qui objectivera le débat sur le sujet

Migrants : Pourquoi l’Allemagne accueille à bras ouverts les migrants

Mercredi : Sommet européen des chefs d’Etat ou de gouvernement à Bruxelles

Les chefs d’Etat de l’UE sont attendus à 18h à Bruxelles ce mercredi pour finaliser les discussions sur le dossier. « L’Europe doit agir ensemble et prendre ses responsabilités. L’Allemagne ne peut pas supporter cette tâche seule » a déclaré dimanche, la chancelière allemande Angela Merkel en prévision de ce rendez-vous.

Normalement, la réunion de mardi des ministres de l’Intérieur devrait avoir permis des avancées dans les discussions et les chefs d’Etats aborderont surtout les questions financières (financement des centres d’accueil et d’identification, aide aux pays qui accueillent des réfugiés, soutien à la Turquie…).

Les chefs d’Etats aborderont aussi le développement de la coopération avec la Turquie et les pays frontaliers de la Syrie, pour tenter de maintenir les réfugiés près de chez eux.