Deux explosions ébranlent la Mosquée rouge

— 

Le Pakistan plonge de nouveau dans la violence. Alors que les islamistes retranchés dans la Mosquée rouge refusent toujours de se rendre, deux violentes explosions et des tirs d'armes automatiques ont été entendus vendredi soir près de la mosquée d'Islamabad, au-dessus de laquelle s'échappait un épais nuage de fumée, selon l'AFP.

La télévision a montré des débris de ce qui devait être une partie du mur d'enceinte du complexe religieux.
Selon un haut responsable des services de sécurité, des étudiants ont ouvert le feu sur les soldats et leur ont lancé plusieurs grenades.

Voiture piégée et tirs contre le président Moucharraf


Plus tôt dans la journée, l'un des responsables religieux de la mosquée fondamentaliste avait fait le serment de mourir en martyr plutôt que de se rendre.

Vendredi toujours, un attentat suicide à la voiture piégée a visé un convoi militaire dans le nord-ouest du Pakistan, tuant quatre soldats, tandis que le matin, c’était le président pakistanais Pervez Moucharraf qui était visé : son avion a été la cible de tirs, qui n’ont pas touché l’appareil.
Les coups de feu sont intervenus quelques minutes après son décollage d'une base militaire de Rawalpindi, ville de garnison proche de la capitale Islamabad.
Allié-clé des Etats-Unis dans la «guerre contre le terrorisme», Pervez Moucharraf a échappé à plusieurs tentatives d'assassinat.