«Live Earth»: musique et bons sentiments

— 

Live earth au Japon
Live earth au Japon — Reuters

Des dizaines d’artistes se mobilisent pour une cause internationale… Le «Live Earth», concert planétaire de 24h composé de huit méga shows organisés samedi pour rallier l'opinion à la lutte contre le réchauffement climatique, sent le déjà-vu à plein nez.

Scepticisme

Entre bons sentiments et nostalgie woodstockienne, le «Live Earth» reprend le concept simple, mais éculé, du concert engagé. Organisé sous l’impulsion d’Al Gore, dont le documentaire «Une vérité qui dérange» l’a promu héraut de l’écologie, le concert planétaire devrait réunir sur huit différentes scènes Madonna, Police, Kanye West, Lenny Kravitz, les Black Eyed Peas… (voir encadré).

Al Gore espère ainsi alarmer l’opinion mondiale sur les dangers du réchauffement climatique. Une initiative qui laisse sceptique Bob Geldof, initiateur du «Live Aid» de 1985, à qui le «Live Earth» emprunte son nom. En mai, il estimait dans une interview qu'il aurait été plus utile que le concert pousse gouvernements et industries à l’action.

Deux milliards de spectateurs attendus

«Nous demanderons aux deux milliards de spectateurs attendus de prendre un engagement en sept points visant à changer leurs comportements et aussi à faire pression sur leurs leaders politiques», a répondu l’ex futur président des Etats-Unis, jeudi sur NBC.

Selon lui, «ce SOS» est le début d'une vaste campagne que son organisation, The Alliance for Climate Protection, bénéficiaire des profits de Live Earth, compte mener sur trois ans pour finir de rallier le monde et contribuer à atteindre un point d'orgue capable de faire bouger politiques et entreprises.

DEBAT: Que pensez-vous de ce concept du concert engagé ? Une nécessité pour faire bouger les mentalités ou un concept éculé et galvaudé qu’il ne faudrait pas ressortir des placards ?

Le programme doit commencer par l'Aussie Stadium de Sydney samedi à 4h (française), se poursuivre par Tokyo, puis dans l'ordre Shanghai, Hambourg, Londres, Johannesburg, New York et enfin Rio de Janeiro. Deux rendez-vous symboliques sont aussi prévus à Kyoto et sur une base de l'Antarctique.

Pluie de stars
Madonna, Red Hot Chili Peppers, Duran Duran, Foo Fighters, Black Eyed Peas, John Legend joueront à guichets fermés au nouveau stade londonien de Wembley. Jusqu'à 700.000 personnes pourraient venir à Rio au concert de Lenny Kravitz, Pharrell Williams, Macy Gray.

The Police, Smashing Pumpkins, Kanye West, Alicia Keys, Jon Bon Jovi, Roger Waters, Al Gore seront au stade de l'équipe de football des Giants, près de New York.

Angelique Kidjo, Joss Stone, UB40 sont attendus en Afrique du sud, Shakira, Snoop Dogg et Yusuf Islam (ex-Cat Stevens) à Hambourg, Linkin Park à Tokyo.

L'opération sera visible en direct dans le monde sur les chaînes de télévision nationales et sur internet.