VIDÉO. Qui est «le perchiste», le braqueur franco-américain arrêté à Genève?

FAITS DIVERS Arrêté mardi à Genève en Suisse, le malfrat opérait au Canada depuis 2010…

H.S. avec AFP

— 

Extrait d'une vidéo où l'on apercoit le visage du braqueur surnommé «Le perchiste»
Extrait d'une vidéo où l'on apercoit le visage du braqueur surnommé «Le perchiste» — OfficialYRP/YouTube

« C’est un homme athlétique, qui n’a pas l’air de se droguer et qui doit probablement mener une vie normale », expliquait il y a quatre mois la police de la région de Peel, située à moins de cinquante kilomètres de Toronto au Canada. Cet homme, c’est le « voltigeur » ou le « perchiste », un braqueur franco-américain âgé de 53 ans qui sévit aux abords et dans les banques canadiennes depuis le mois de février 2010.

Très recherché par les autorités canadiennes, où il est accusé d’avoir commis une vingtaine de hold-up entre 2010 et 2015, l’homme a été arrêté mardi en Suisse, a annoncé mercredi la police de Genève dans un communiqué.

Une récompense de 100 000 dollars

Né en 1962, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé par les autorités canadiennes. L’Association des banquiers canadiens avait offert en mai dernier une récompense de 100.000 dollars à quiconque aiderait à le faire arrêter. Son identité n’a pas été révélée.

Dès ses premiers méfaits, il a été surnommé « The vaulter bandit » par les médias nord-américains, littéralement « le bandit perchiste » en raison de son habitude de sauter par-dessus les comptoirs des banques lors de ses attaques. Localisé par la brigade de répression du banditisme de Genève alors qu’il circulait en voiture sur une route près de l’aéroport, il a été interpellé sans incident, a précisé le porte-parole de la police de Genève, Jean-Philippe Brandt.

Le « voltigeur » est désormais détenu en vue de son extradition et risque une peine d’emprisonnement à vie au Canada. Le voleur avait sévi pour la première fois dans la région de York, au nord de Toronto, en février 2010. Il avait ensuite ciblé des établissements de Mississauga, Hamilton, Vaughan, Toronto et Ottawa, ainsi que quelques-uns de Calgary.