Qui sont les principaux suspects des attentats déjoués?

ROYAUME-UNI Les liens familiaux, professionnels ou amicaux entre les personnes arrêtées se précisent peu à peu...

C.F. avec AFP

— 

L'un des auteurs présumés de l'attentat de Glasgow, Kafeel Ahmed, aurait rencontré en 2005 à Cambridge (nord de Londres) un autre suspect, Mohammed Asha, 26 ans, un neuro-chirurgien jordanien, présenté comme le cerveau du complot. La femme de ce dernier, Marwa Asha, 27 ans, a également été arrêtée.
L'un des auteurs présumés de l'attentat de Glasgow, Kafeel Ahmed, aurait rencontré en 2005 à Cambridge (nord de Londres) un autre suspect, Mohammed Asha, 26 ans, un neuro-chirurgien jordanien, présenté comme le cerveau du complot. La femme de ce dernier, Marwa Asha, 27 ans, a également été arrêtée. — AFP/Family album

Alors que la police britannique semblait penser jeudi avoir arrêté les principaux suspects, des attentats manqués de Londres et Glasgow, les liens familiaux, professionnels ou amicaux des personnes arrêtées se précisent peu à peu. En quelques jours, huit suspects, sept hommes -médecins ou internes - et une femme, laborantine, ont été arrêtés. Six d'entre eux sont en garde à vue au commissariat de Paddington Green, spécialisé dans les affaires de terrorisme. Un autre reste hospitalisé, dans un état grave, au Royal Hospital de Paisley (Ecosse). Le point sur leurs liens et les hôpitaux où ils ont travaillé.

Deux frères originaires de Bengalore

Le conducteur de la voiture-bélier dans l'attentat raté de Glasgow, Kafeel Ahmed (et non Khalid Ahmed comme initialement suggéré), un Indien de 27 ans, serait le frère d'un autre suspect, le docteur Sabeel Ahmed, 26 ans, qui travaillait au Halton Hospital de Runcorn (Cheshire) et qui a été arrêté dimanche à Liverpool. Les deux hommes seraient originaires de Bangalore en Inde, comme Mohammed Haneef, un médecin indien de 27 ans, interpellé à Brisbane (Australie) en possession d'un aller simple pour l'Inde. Kafeel Ahmed, grièvement brûlé dans l'attaque, aurait rencontré en 2005 à Cambridge (nord de Londres) un autre suspect, Mohammed Asha, 26 ans, un neuro-chirurgien jordanien, présenté comme le cerveau du complot.

La femme de ce dernier, Marwa Asha, 27 ans, a également été arrêtée. Elle aurait travaillé à l'hôpital de Shrewsbury (comté de Shrop). Mohammed Asha connaîtrait de longue date un autre suspect, Bilal Abdullah, a rapporté le «Daily Telegraph». Ils se seraient connus en Jordanie, où leurs pères, de vieux amis, les auraient présentés l'un à l'autre. Bilal Abdullah, un Irakien de 27 ans qui travaillait au Royal Alexandra Hospital de Paisley (ouest de Glasgow), est l’autre auteur présumé de l'attentat manqué de Glasgow. Il aurait également effectué de courts séjours à Cambridge (nord de Londres) en 2001 et 2004, d'après le «Times». A cette époque, il aurait notamment fréquenté le groupe radical Hizb-ut-Tahrir, selon le «Telegraph». «Cambridge semble avoir été le foyer où le complot présumé a pris forme, Kafeel Ahmed présentant les Arabes à son frère», a déclaré une source des services de sécurité au «Sun».

Deux hommes d'origine saoudienne

Selon le «Sun» et le «Daily Mirror», enfin, deux autres deux hommes, âgés de 28 et 25 ans, arrêtés dans la nuit de dimanche à lundi près de Paisley, seraient d'origine saoudienne. Leur identité n'a pas encore été révélée mais ils travailleraient aussi au Royal Alexandra Hospital. Arrêtés dans les résidences où est logée une partie du personnel de l’hôpital, ils sont toujours en garde à vue.