Un avion russe viole l'espace aérien japonais

DIPLOMATIE Les avions russes ont décidément bien du mal à rester dans leur espace aérien…

M.P. avec AFP

— 

Photo d'un bombardier russe TU-95 prise le 22 août dans le ciel japonais diffusée par le ministère japonais de la défense.
Photo d'un bombardier russe TU-95 prise le 22 août dans le ciel japonais diffusée par le ministère japonais de la défense. — AFP

Après l’espace aérien européen, au tour de celui du Japon ? La Russie a violé l’espace aérien japonais, ont annoncé jeudi les responsables japonais, qui ont précisé avoir protesté officiellement auprès de Moscou.

Le ministère des Affaires étrangères a exprimé son mécontentement peu après l’entrée d’un avion dans l’espace aérien japonais au large de l’île septentrionale de Hokkaido, non loin de quatre îles des Kouriles du Sud, appelées Territoires du Nord par le Japon, archipel que se disputent les deux pays. « Nous avons protesté par l’intermédiaire de l’ambassade de Russie à Tokyo », a précisé un responsable du ministère. « La partie russe n’a pas confirmé ce cas mais a indiqué qu’elle vérifierait les faits ».

Des avions japonais envoyés pour repousser l’intrus

Les forces japonaises d’auto-défense ont envoyé quatre avions chasseurs pour repousser l’intrus, qu’elles considèrent comme russe au vu de sa trajectoire, a précisé un responsable du ministère de la Défense.

Si cette incursion était confirmée, il s’agirait de la première depuis que deux bombardiers stratégiques Tu-95 russes ont été interceptés en août 2013 au large de l’île Okinoshima, dans le sud-ouest de l’archipel.

Très régulièrement, la presse européenne se fait l’écho d’irruption de bombardiers russes dans l’espace aérien européen, sans autorisation, ce que les analystes interprètent comme un durcissement des relations entre Moscou et les pays de l’Otan, en lien avec le conflit en Ukraine.