Migrants: La Hongrie veut aussi une clôture à sa frontière avec la Roumanie

FRONTIERES Après en avoir construite une protégeant sa frontière avec la Serbie...

N.Bg. avec AFP
— 
Migrants à la frontière serbo-hongroise le 15 septembre 2015.
Migrants à la frontière serbo-hongroise le 15 septembre 2015. — Darko Vojinovic/AP/SIPA

La Hongrie prévoit de construire une nouvelle clôture à sa frontière avec la Roumanie pour endiguer l’afflux de migrants, après celle déjà érigée à sa frontière avec la Serbie, a annoncé ce mardi le ministre des Affaires étrangères hongrois, au grand dam de son homologue roumain qui y voit une initiative «peu conforme à l'esprit européen».

(c) Google Maps

« Le gouvernement a décidé de mettre en place des préparatifs pour la construction d’une clôture à la frontière entre la Hongrie et la Roumanie, s’étendant du point de jonction entre les frontières serbe, hongroise et roumaine sur une distance raisonnable », a déclaré Peter Szijjarto lors d’une conférence de presse.

« Les passeurs pourraient changer leur route »

Cette mesure « est nécessaire étant donné que les passeurs pourraient changer leur route en raison de la clôture existante à la frontière serbo-hongroise », a expliqué le ministre. « Une partie de la pression migratoire pourrait se diriger vers la Roumanie », a-t-il ajouté.

«Le ministère roumain des Affaires étrangères estime que la construction d'une clôture entre deux Etats membres de l'Union européenne, qui sont également des partenaires stratégiques, ne représente pas un geste correct d'un point de vue politique et n'est pas conforme à l'esprit européen», a réagi le gouvernement roumain dans un communiqué.

La Hongrie est membre de l’Union européenne et fait partie de l’espace Schengen de libre circulation des personnes. La Roumanie, quoique membre de l’UE, n’appartient pas au club de Schengen. Principal pays de transit pour ceux qui veulent gagner l’Allemagne, la Hongrie a mis en place ce mardi comme prévu une législation restrictive, bloquant net l’arrivée de nouveaux candidats à l’exil sur son territoire.