Nucléaire iranien: des «obstacles difficiles» demeurent

© 2015 AFP

— 

Fédérica Mogherini, chef de la diplomatie européenne (g), le secrétaire d'Etat américain John Kerry (2e d) et la sous-Secrétaire Wendy Sherman (d) le 13 juillet 2015 à Vienne
Fédérica Mogherini, chef de la diplomatie européenne (g), le secrétaire d'Etat américain John Kerry (2e d) et la sous-Secrétaire Wendy Sherman (d) le 13 juillet 2015 à Vienne — JOE KLAMAR AFP

Les négociations sur le nucléaire iranien en cours à Vienne ont enregistré de «réels progrès» mais des «obstacles difficiles» persistent, a estimé lundi la Maison Blanche, laissant entendre qu'elles pourraient se prolonger au-delà de lundi.

«Ils ont fait de réels progrès (...) mais il y a encore des points de désaccord qui ne sont pas résolus», a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama. «Il y a encore des obstacles assez difficiles», a-t-il martelé.

«Si les conversations continuent à être utiles, l'équipe de négociation restera à Vienne», a-t-il ajouté, tout en se refusant de se prononcer sur la probabilité d'aboutir à un accord.

M. Earnest a par ailleurs indiqué ne disposer d'aucune information accréditant l'idée d'une possible pause dans les négociations: «pour le moment, nous nous attendons à ce que les discussions se poursuivent», a-t-il expliqué.

Interrogé à de nombreuses reprises sur le fait de savoir si l'éventuelle levée des restrictions sur les ventes d'armes à Téhéran était sur la table, le porte-parole de M. Obama s'est refusé à se prononcer explicitement sur ce point.