Grèce: le gouvernement prolonge la fermeture des banques jusqu'au 15 juillet

© 2015 AFP

— 

Des retraités grecs attendent devant une banque à Thessalonique le 2 juillet 2015
Des retraités grecs attendent devant une banque à Thessalonique le 2 juillet 2015 — SAKIS MITROLIDIS AFP

Le gouvernement grec a décidé lundi de prolonger de nouveau la fermeture des banques «jusqu'à mercredi» compris, a indiqué un bref communiqué du ministère des Finances.

Après une réunion entre le ministre adjoint des Finances Dimitris Mardas et les directeurs des principales banques grecques, et malgré l'accord trouvé à Bruxelles, le gouvernement a décidé le maintien du contrôle des capitaux et «la fermeture des banques», une mesure imposée au pays depuis le 29 juin «jusqu'au 15 juillet».

Cette mesure avait été initialement prévue pour une semaine mais elle avait déjà été prolongée deux fois.

Cette décision intervient après que la Banque centrale européenne (BCE) eut décidé lundi après-midi de maintenir inchangé le plafond de ses prêts d'urgence (ELA) aux banques grecques au niveau actuel, soit environ 89 milliards d'euros.

Depuis l'annonce fin juin d'un référendum en Grèce par le Premier ministre Alexis Tsipras, et l'interruption alors des discussions entre Athènes et ses créanciers, UE, BCE et FMI, Athènes a été contraint d'imposer un contrôle des capitaux après les retraits massifs de leur épargne par les clients inquiets. La mesure visait à éviter l'effondrement des banques.Le contrôle mis en place ne permet que le retrait de 60 euros par jour pour ceux qui possèdent une carte sur un compte bancaire grec.

En revanche, les retraits avec des cartes de banques étrangères ne sont pas limités, ce qui concerne surtout les touristes.

Après des négociations âpres lors d'un sommet européen marathon à Bruxelles, les Européens ont conclu lundi matin un accord pour négocier un troisième plan d'aide à la Grèce, ce qui permet le maintien du pays dans la zone euro mais au prix de nouveaux très lourds sacrifices sur trois ans.