Etats-Unis: Des chercheurs mettent au point une prothèse donnant le sens du toucher

INNOVATION A terme, ces prothèses pourraient équiper des patients ayant des membres paralysés ou manquants...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de la prothèse mise au point grâce à des financements de Darpa
Illustration de la prothèse mise au point grâce à des financements de Darpa — AFP PHOTO / HANDOUT / DARPA

Ce n’est plus de la science-fiction. Aux Etats-Unis, des chercheurs ont mis au point une prothèse capable de donner le sens du toucher. Une expérience a été menée sur un jeune homme âgé de 28 ans et paralysé de la main depuis dix ans, suite à une blessure à la moelle épinière.

Les scientifiques ont branché des électrodes reliées à la main artificielle dans le cortex sensoriel de ce patient. Dans une première série de tests, ils ont touché doucement chaque doigt de la main artificielle du patient, qui avait les yeux occultés pour ne pas voir lequel était touché. Dans près de 100 % des cas, le patient a pu identifier lequel de ses doigts était touché.

« A un moment, au lieu d’appuyer sur un doigt, (les chercheurs) ont décidé d’appuyer sur deux d’entre eux, sans prévenir » le patient, a expliqué Justin Sanchez, qui dirige le programme « Révolution des prothèses » au sein de l’Agence des projets de recherche avancés sur la défense (Darpa).

L’agence avait financé les recherches ayant donné naissance à internet

« Il a réagi en plaisantant, en demandant si quelqu’un essayait de lui jouer un tour. C’est comme cela que nous avons su que les sensations qu’il percevait à travers sa main artificielle étaient presque naturelles », a ajouté Sanchez. Les scientifiques ont aussi relié son cortex moteur à sa main, lui permettant de la contrôler avec son cerveau.

La prothèse a été développée par le laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins. Mais elle permet désormais d’envisager un avenir « où des gens qui ont des membres paralysés ou manquants seront non seulement capables de manipuler des objets en envoyant des signaux depuis le cerveau à des objets artificiels, mais aussi de sentir précisément ce que ces objets touchent », selon la Darpa.

Le compte rendu de l’expérience a été soumis à une évaluation pour une éventuelle publication dans une revue scientifique. La Darpa commande des programmes de recherche de pointe pour le compte du département de la Défense. Elle a financé notamment les recherches qui ont donné naissance à internet.