VIDEO. Pour Marine Le Pen, il y a «une minorité de réfugiés politiques» parmi les migrants

POLITIQUE La présidente du FN estime que la majorité des réfugiés sont de jeunes hommes gagnant l'Europe pour des raisons économiques...

N.Bg.
— 
Marine Le Pen à Hénin-Beaumont le 13 septembre 2015.
Marine Le Pen à Hénin-Beaumont le 13 septembre 2015. — CHAMUSSY/SIPA

Parmi les migrants arrivant chaque jour plus nombreux en Europe, « il y a une toute petite minorité de réfugiés politiques au sens de la loi applicable, au sens des critères de l’asile politique », a estimé Marine Le Pen ce mardi sur France Inter. « L’immense majorité, ce sont des migrants qui viennent s’installer pour des raisons économiques, qui viennent chercher une place dans l’Union européenne que nous ne pouvons pas leur donner », a appuyé la présidente du Front national.


Marine Le Pen "Il n’y a parmi les migrants qu… par franceinter

« Si j’étais dans un pays en guerre, je me battrais »

Reconnaissant tout de même en début d’interview que les Syriens fuient l’organisation Etat islamique, Marine le Pen a lancé, dans une déclaration qui rappelle celle de Nadine Morano invitant les migrants à se battre « comme en 39-45 » : « Pendant la Seconde Guerre mondiale, il y avait énormément de Français qui avaient de bonnes raisons de fuir les Allemands et pourtant ils sont allés se battre contre les Allemands », a souligné la leader d’extrême droite, avant de répondre un peu plus tard, comme repéré par Le Lab, à une question d’auditeur : « Si j’étais habitante d’un pays en guerre, (…) je me battrais contre ceux qui sont en train de détruire mon pays, (…) je ne partirais pas dans un autre pays. »

Mais au-delà de la guerre, Marine Le Pen pense que c’est la situation économique de leur pays qui pousse les migrants à gagner l’Europe. « Je crois que ce sont des migrants économiques. Lorsque, comme le disent les institutions internationales, il y a 75 % d’hommes, évidemment ce sont de jeunes hommes en âge de travailler - et accessoirement d’ailleurs peut-être en âge de combattre - qui quittent leur pays parce qu’ils pensent qu’ils auront une meilleure vie ailleurs, en Union européenne et en France », a lancé la leader frontiste.

Hidalgo, arabe LV2

Elle a par ailleurs justifié le fait d’avoir conseillé, lors d’une réunion publique, à Anne Hidalgo de « se voiler pour dire la bienvenue aux clandestins » à cause du « tweet en arabe » de la maire de Paris « A partir du moment où elle fait un tweet en arabe, je me dis que la tradition d’accueil va extrêmement loin », a déclaré Marine Le Pen sur France Inter. « Elle fait un tweet, un tweet où il y a une image, il y a "bienvenue" en français, en anglais et en arabe et je trouve que de la part de la maire de la capitale française, c’est extrêmement choquant », a estimé la présidente du Front national.

 

Sur le même réseau social, la maire de Paris a rétorqué mardi : « J’aggrave mon cas. J’ai même fait un an d’arabe dialectal à la fac. Stop au racisme et à la xénophobie du FN. »