Migrants: Munich «à l'extrême limite» de ses capacités d'accueil

CRISE La ville allemande a reçu 13.000 réfugiés samedi...  

20 Minutes avec AFP

— 

Des migrants arrivés à la gare de Munich, en Allemagne, le 12 septembre 2015.
Des migrants arrivés à la gare de Munich, en Allemagne, le 12 septembre 2015. — Sven Hoppe/AP/SIPA

La ville de Munich en Allemagne est arrivée «à l'extrême-limite» de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée samedi d'environ 13.000 d'entre eux, soit autant que le record de la semaine précédente, ont indiqué les autorités allemandes.

«Compte tenu des chiffres enregistrés hier (samedi) il est tout à fait clair que nous sommes arrivés à l'extrême limite de nos capacités» pour prendre en charge les demandeurs d'asile qui affluent depuis les Balkans via la Hongrie puis l'Autriche, a déclaré un porte-parole de la direction de la police munichoise.

Au cours de la journée de samedi, quelque 12.200 arrivées de réfugiés ont été enregistrées dans la ville, a-t-il précisé.

Record

Toutefois selon un autre décompte du ministère fédéral de l'Intérieur le nombre total à Munich a en réalité atteint 13.015, a indiqué une source gouvernementale à Berlin.

Ce chiffre est donc au même niveau que le record en l'espace de 24 heures enregistré à Munich le 6 septembre après que le gouvernement allemand a décidé d'ouvrir en grand les portes du pays aux réfugiés fuyant guerres et persécutions, en particulier en Syrie.

Le flux d'arrivée semblait s'être un peu ralenti aux premières heures de dimanche puisque environ 1.400 nouvelles arrivées étaient attendues vers midi heure locale en gare de Munich. Mais la situation pourrait évoluer.

«L'objectif aujourd'hui sera de continuer à transporter le plus grand nombre possible» de réfugiés vers des centres dans le reste du pays «afin de faire de la place (à Munich) pour les nouveaux arrivants», a-t-il précisé.

Dormir dehors

Durant la nuit de samedi à dimanche quelques dizaines de demandeurs d'asile ont dû dormir dehors à même le sol sur des matelas isotherme et avec des couvertures, faute de place dans les centres, selon la radio-télévision publique bavaroise BR.

C'est toutefois moins que ce qu'avaient redouté les autorités initialement: elles craignaient que plusieurs centaines d'entre eux ne doivent en passer par là. Selon la chaîne, sur son site internet, Munich «est passée très près d'une catastrophe humanitaire».

Faute de place dans la ville les autorités locales envisagent de réquisitionner le stade olympique de la métropole, où ont eu lieu les JO d'été de 1972, pour des hébergements.

Armée mobilisée

Et l'armée allemande est mobilisée pour aider à gérer la situation. Elle a annoncé dimanche mettre 20.000 places d'hébergement à disposition.

Samedi quelque 600 soldats ont été mobilisés pour aider à gérer l'afflux des demandeurs d'asile, selon un porte-parole du ministère allemand de la Défense, et au total 4.000 sont en alerte en cas de besoin.

«Là où on a eu besoin de nous nous avons aidé et si le besoin grandit nous dépècherons des soldats supplémentaires», a précisé à l'AFP ce porte-parole.