Des nouvelles d'Ingrid Betancourt

COLOMBIE Les Farc diffusent un témoignage sur sa captivité…

— 

Les FARC ont fait parvenir mardi soir à Holman Morris, le correspondant de Radio France Internationale (RFI) et Al Jazeera en Colombie, une vidéo de sept soldats colombiens otages de la guérilla, dont l'un affirme qu'Ingrid Betancourt, détenue depuis plus de cinq ans, est toujours vivante.
Les FARC ont fait parvenir mardi soir à Holman Morris, le correspondant de Radio France Internationale (RFI) et Al Jazeera en Colombie, une vidéo de sept soldats colombiens otages de la guérilla, dont l'un affirme qu'Ingrid Betancourt, détenue depuis plus de cinq ans, est toujours vivante. — AFP

Les Farc ont diffusé un nouveau témoignage sur Ingrid Betancourt, datant du mois d'octobre et destiné à accréditer l'idée qu'elle était encore vivante récemment. La vidéo, qui dure une heure et demi, montre sept soldats colombiens otages de la guérilla dont l'un, le soldat William Dominguez assure qu'il a rencontré Ingrid Betancourt ainsi que son adjointe Clara Rojas et le fils de cette dernière.
Les guérilleros l’ont fait parvenir mardi soir à Holman Morris, le correspondant de Radio France Internationale (RFI) et Al Jazeera en Colombie.

Des prisonniers présentés comme bien traités

«Les bombardements (de l'armée), les opérations militaires nous affectent beaucoup parce qu'ils mettent nos vies en péril. C'est pour cette raison qu'ils nous déplacent presque tous les jours», raconte le soldat Dominguez.
«C'est ainsi que je me suis retrouvé dans le camp où il y a le plus grand nombre de prisonniers de guerre et même quelques politiques comme (...) Ingrid, madame Clara et un enfant qui est toujours avec elles», poursuit-il en référence à Emmanuel, le fils que Clara Rojas a eu sur place avec un guérillero.

L'otage fait plusieurs déclarations sous-entendant que les Farc traitent bien leurs prisonniers. Il affirme notamment que «l'enfant a beaucoup de jouets que lui font les guérilleros» et qu'il «aime s'amuser avec eux».
Les soldats de la vidéo demandent également au président Alvaro Uribe d'accepter un échange de prisonniers, condition imposée par les Farc

En mai le sous-officier John Frank Pinchao Blanco, ancien compagnon de détention de l'otage franco-colombienne, récemment évadé, avait déjà affirmé, sans fournir non plus de date précise, que Betancourt était en vie et avait effectué cinq tentatives d'évasion. Le policier colombien avait également indiqué qu'Ingrid était en bonne santé mais dormait, comme les hommes, attachée par une chaîne au cou.