Finlande: Le gouvernement augmente les impôts des plus riches pour aider les réfugiés

MONDE L'arrivée des réfugiés sur le sol finlandais coûtera près de 114 millions d'euros à l'Etat en 2015...

20 Minutes avec agences
— 
Des migrants et réfugiés arrivent au port du Pirée, le 9 septembre 2015 à Athènes, en Grèce
Des migrants et réfugiés arrivent au port du Pirée, le 9 septembre 2015 à Athènes, en Grèce — LOUISA GOULIAMAKI AFP

Le gouvernement finlandais a proposé ce jeudi d’augmenter les impôts des plus aisés pour financer le coût de l’arrivée de réfugiés dans le pays a-t-on appris ce jeudi de l’agence Reuters.

Hausse de la fiscalité et taxe de solidarité 

Dans les faits, le projet prévoit que taux d’imposition de la tranche supérieure des plus-values serait relevé d’un point de pourcentage. Les citoyens finlandais dont les revenus des revenus annuels sont supérieurs 72.300 euros annuels devront également s’acquitter d’une taxe de solidarité pendant deux ans a indiqué le ministre des Finances Alexander Stubb. 

Une mesure qui vise à faire taire la polémique

Objectif : prendre en charge de manière partielle la hausse des dépenses liées à l’arrivée de migrants, qui devrait augmenter à 114 millions d’euros en 2015. Le budget 2016 s’élèvera de son côté à 54,1 milliards d’euros avec un déficit de 5 milliards.

A noter que la mesure vise également à contrer les accusations selon lesquelles le budget finlandais cible surtout les plus pauvres et les classes moyennes. De son côté, le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä a annoncé samedi dernier son souhait de prêter sa maison de campagne pour accueillir des réfugiés.