La greffière américaine anti-mariage gay libérée par le juge

ETATS-UNIS Kim Davis refusait d'enregistrer des unions homosexuelles...

P.B.

— 

Kim Davis, greffière du comté de Rowan County, dans le Kentucky.
Kim Davis, greffière du comté de Rowan County, dans le Kentucky. — AFP

Kim Davis est libre. Après avoir passé cinq jours en détention pour «outrage à la cour», cette greffière du Kentucky qui refusait de signer des certificats de mariages homosexuels a été libérée par le juge ce lundi.

Davis est apparu en larmes puis tout sourire, lançant à une foule de supporteurs, le républicain Mike Huckabee à ses côtés: «Je vous aime. Merci pour votre soutien. Rendons gloire à Dieu, il est parmi nous.»

Héroïne des conservateurs, cette chrétienne évangélique ne devra pas interférer dans le travail de ses adjoints, qui ont repris la délivrance des certificats de mariage, a précisé dans sa décision le juge David Bunning. Elle doit retourner au travail lundi mais n'a pour l'instant pas précisé ce qu'elle comptait faire.

Dieu > la loi, selon elle

Davis a expliqué dans plusieurs interviews qu'elle exerçait sa liberté religieuse, précisant que Dieu était «supérieur» à la loi américaine légalisant le mariage homosexuel dans tout le pays. Elle a reçu de nombreux soutiens dans son combat, notamment ceux des candidats républicains à la présidentielle Ted Cruz et Mike Huckabee.