Guatemala: Un nouveau président remplace Otto Pérez, en détention pour une affaire de corruption

GUATEMALA Alejandro Maldonado, qui avait lui-même succédé en mai à la vice-présidente impliquée dans la même affaire de corruption, devient président provisoire du Guatemala...

M.C. avec AFP

— 

Alejandro Maldonado devient président provisoire du Guatemala, le 3 septembre 2015.
Alejandro Maldonado devient président provisoire du Guatemala, le 3 septembre 2015. — Moises Castillo/AP/SIPA

Son président en prison, le Guatemala a un nouveau dirigeant provisoire. Au lendemain de la démission d'Otto Pérez, qui a été placé en détention provisoire sur des soupçons de corruption, dans un climat de liesse populaire à trois jours des élections, Alejandro Maldonado a assumé jeudi la présidence du Guatemala, jusqu'à janvier.

Devant le Parlement, celui qui était jusque-là vice-président a prêté serment sur la Constitution, avant de revêtir l'écharpe nationale, blanche et bleu ciel. Jusqu'en mai, il était l'un des cinq membres de la Cour constitutionnelle, avant d'être appelé à remplacer la vice-présidente placée en détention provisoire dans le cadre du même dossier de corruption impliquant Otto Pérez.

Celui-ci est accusé par le parquet et une commission de l'ONU contre l'impunité (Cicig) d'avoir dirigé un système de corruption au sein des douanes via lequel des fonctionnaires touchaient des pots-de-vin pour exonérer de taxes certaines importations. Otto Pérez, au pouvoir depuis 2012, devait lui passer jeudi soir sa première nuit en prison, après son placement en détention provisoire jusqu'à vendredi.