Un policier turc transporte le corps d'un enfant échoué sur une plage de Bodrum en Turquie, après le naufrage d'un bateau transportant des migrants, le 2 septembre 2015
Un policier turc transporte le corps d'un enfant échoué sur une plage de Bodrum en Turquie, après le naufrage d'un bateau transportant des migrants, le 2 septembre 2015 — STR DOGAN NEWS AGENCY

MÉDIAS

VIDEO. Enfant syrien noyé: Quelles images ont choisi les télés internationales?

La photo est devenue le symbole de la crise des migrants…

La photo a rapidement fait le tour du monde. Sur les réseaux sociaux tout d’abord, puis reprise sur les chaînes d’information du monde entier. Le cliché d’Aylan, 3 ans, retrouvé mort noyé sur une plage en Turquie, a suscité de vives émotions à travers le monde ce jeudi. Pourtant, si les médias l’ont largement reprise, son utilisation varie d’un pays à l’autre.

Attention, des séquences présentes dans la vidéo ci-dessous sont susceptibles de heurter votre sensibilité.

En Italie, Rai News s’est livrée à une revue de presse des titres nationaux, qui, dans leur grande majorité ont publié différentes photos de la scène. MX Noticias en Espagne et N-TV en Allemagne ont diffusé des vidéos de la scène, en prenant le parti de flouter le corps du réfugié, parti de Turquie pour rejoindre la Grèce avant que son embarcation ne soit renversée. A l’inverse, CNN aux Etats-Unis a divulgué la vidéo sans flouter la victime.

En France, plusieurs médias dont iTélé avaient, dans un premier temps diffusé les clichés existants, avant de mettre en ligne la vidéo captée par les autorités turques. D’un pays et d’un média à l’autre, la manière de présenter la photo et la vidéo diffère, mais l’émotion et l’indignation restent les mêmes.