Un policier turc transporte le corps d'un enfant échoué sur une plage de Bodrum en Turquie, après le naufrage d'un bateau transportant des migrants, le 2 septembre 2015
Un policier turc transporte le corps d'un enfant échoué sur une plage de Bodrum en Turquie, après le naufrage d'un bateau transportant des migrants, le 2 septembre 2015 — STR DOGAN NEWS AGENCY

RÉFUGIÉS

Crise des migrants: L'image d'un enfant syrien mort noyé ouvre les yeux de l'Europe

Revivez toutes les réactions à la crise migratoire qui ont secoué l'Europe ce jeudi...

21h: Ce live est maintenant terminé. Merci à vous de l'avoir suivi.

20h52 : « Cette photo permet une prise de mauvaise conscience »

Découvrez ici comment la photo du petit réfugié syrien noyé a contraint les dirigeants européens à se mobiliser sur la gestion de la crise migratoire en Europe.

19h41: Ces photos qui ont bouleversé l'opinion publique

Tout comme la photo du petit Aylan Kurdi, d'autres clichés ont au cours des dernières années marqué l'opinion. Découvrez ici comment ces images accompagnent la prise de conscience.

18h01: Un milliardaire égyptien prêt à acheter une île méditerranéenne pour accueillir les réfugiés

Sur Twitter, le milliardaire égyptien Naguib Sawiris se dit prêt à acheter une île pour que des centaines de milliers de migrants puissent s'y installer. Une «idée folle», comme ile l'admet, expliquée ici.

 

 

17h23: Cette image va devenir un icône, estime un chercheur en culture visuelle

« C’est une image qui reprend les codes que la photo humanitaire, avec le recours à la figure de l’enfant qui parle à chacun de nous. L’enfant, c’est une victime dont on est sûr qu’elle est innocente », décrypte André Gunthert, enseignant chercheur en culture visuelle à l’EHESS.

Pour lui, l’image de la photographe turque Nilüfer Demir, ressort car « elle accompagne l’évolution du débat public : elle apparaît comme une condamnation de l’inhumanité de la politique européenne vis-à-vis des migrants. L’accompagnement médiatique, le fait de parler de cette image accompagne son iconisation. »

« Il y a une étape qui est franchie, qui est symbolisée par cette image. On ne reviendra pas en arrière », juge-t-il.

 

17h16: Pour Paris-Match, « c’est une honte » que la presse française n’ait pas publié la photo d’Aylan Kurdi

« À Paris-Match, on considère que c’est une honte que la presse française ne l’ait pas publiée ! », estime Olivier Royant, directeur de la rédaction à propos de la photo d’Aylan Kurdi, largement reprise dans la presse étrangère. « Nous, on est partisans de montrer les choses alors qu’en France on a du mal à se regarder en Face, la presse française est trop sage », juge le directeur de l’hebdomadaire habitué aux images fortes qui a publié un article sur son site intitulé « La photo de la honte ».

Lire aussi: Pourquoi la photo n'a pas fait pas la une de la presse en France

17h08: Le Bayern de Munich va donner un million d’euros pour les réfugiés

Le club de football allemand s’engage. Il compte donner un million d’euros pour aider les réfugiés et va organiser des stages d’entraînements pour les jeunes enfants arrivant en Allemagne.

16h54: « Mes enfants m’ont glissé des mains », raconte le père d’Aylan

Le père d’Aylan, 3 ans, l’enfant dont la photo a ému le monde entier, explique comment il a perdu toute sa famille en voulant rejoindre la Grèce. Un témoignage bouleversant à lire ici.

16h44: L’Europe confrontée « à une crise humanitaire et politique sans précédent »

Selon le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, « l’Europe doit faire face à une crise sans précédent, humanitaire et politique » avec l’afflux actuel de réfugiés et migrants. « Nous devons trouver des réponses européennes à un problème qui ne peut pas être résolu par les Etats individuellement », a-t-il estimé ce jeudi à Athènes. Il a assuré la Grèce de la « solidarité européenne » avant des entretiens avec la Première ministre grecque Vassiliki Thanou.

 

Il a aussi évoqué l'émotion suscitée par la mort d'un enfant syrien de trois ans dont la photo, gisant sur une plage turque a bouleversé le monde: «il n'est pas une personne avec une âme qui n'est pas terriblement choquée par ces photos», a-t-il dit.

16h22: Le Portugal prêt à accueillir plus de réfugiés 

Le Portugal pourrait accueillir « un nombre plus important » de réfugiés et migrants que les 1.500 proposés jusqu’ici, a annoncé ce jeudi Miguel Poiares Maduro, ministre adjoint au Premier ministre.

En mai dernier, la Commission européenne avait estimé dans un premier temps que le Portugal devait accueillir 2.400 migrants et réfugiés, un nombre que Lisbonne avait contesté en raison de la situation économique du pays.