Un Palestinien marche devant les ruines d'une école détruite par les bombardements à Gaza le 26 août 2014
Un Palestinien marche devant les ruines d'une école détruite par les bombardements à Gaza le 26 août 2014 — Roberto Schmidt AFP

CONFLIT

Palestine: La bande de Gaza deviendra « invivable » d'ici 2020, selon l'ONU

Dévastée économiquement et socialement, l'enclave palestinienne va inéluctablement s'enfoncer dans la crise...

La bande de Gaza* pourrait devenir « invivable d’ici 2020 ». Dans son rapport annuel sur son assistance au peuple palestinien, la Cnuced (organe onusien en charge des questions de développement et de commerce) explique que ce « Gaza invivable » est inéluctable « si les tendances économiques actuelles persistent » ces cinq prochaines années.

Palestine : La bande de Gaza face à une dangereuse crise financière

Rappelant qu’en 2014 « la bande de Gaza a subi le troisième conflit ayant donné lieu à une opération militaire à grande échelle en six ans » après plusieurs années « de blocus économique », les économistes de l’ONU estiment, de fait, que « les conséquences sociales, sanitaires et sécuritaires de la forte densité démographique et du surpeuplement » sont les principaux facteurs de risque.

« Les efforts de reconstruction sont extrêmement lents face à l’ampleur des dévastations et l’économie locale de Gaza n’a pas la possibilité de se redresser », poursuivent les experts, relevant que la situation socio-économique dans l’enclave palestinienne « est à son point le plus bas depuis 1967 [date à laquelle Israël avait pris le contrôle du territoire lors de la guerre des Six jours] ».

Les perspectives pour 2015 « peu encourageantes »

La Cnuced note que les perspectives pour 2015 sont « peu encourageantes en raison de l’instabilité des conditions politiques, de la réduction des flux d’aide, de la lenteur de la reconstruction à Gaza et des effets persistants de la retenue par Israël des recettes douanières palestiniennes au cours des quatre premiers mois de 2015 ».

Pour rappel, Israël impose un blocus à la bande côtière de Gaza depuis la capture en juin 2006 d’un de ses soldats, Gilad Shalit, libéré en 2011. En outre, un an après la dernière guerre dévastatrice à Gaza qui a fait en juillet-août 2014 plus de 2.200 morts côté palestinien et plus de 70 morts côté israélien, le Hamas palestinien comme Israël se refusent à écarter dans leurs discours un nouveau recours à la force.

 

*Située au sud-ouest d’Israël, limitrophe de l’Egypte et au bord de la Méditerranée, Gaza est un territoire exigu de 362 km2, long de 41 km, large de 6 à 12 km. S’y entassent 1,8 million de Palestiniens, soit l’une des plus fortes densités de population au monde.